Retour aux actualités
7 mai 2020

75 propositions du secteur numérique pour la relance économique

Syntec Numérique et Tech in France ont remis au Gouvernement et à l’administration leur contribution commune : 75 propositions pour accompagner leurs travaux sur le plan de relance de l’économie.

Syntec Numérique et Tech in France ont réalisé un diagnostic de l’impact de la crise sur les entreprises du secteur numérique, et analysé les conditions de la relance de l’activité des entreprises de la filière, en détaillant les mesures sur lesquelles elle pourrait s’appuyer. Sur ces fondements, les recommandations sont de nature financière, pour soutenir le financement et la trésorerie des entreprises numériques et pour utiliser la commande publique pour relancer l’économie numérique, de nature fiscale, pour soutenir les entreprises innovantes et favoriser le développement international de l’écosystème numérique, et de nature sociale, pour accompagner le coût social de la crise et encourager la formation dans les entreprises numériques.

Syntec Numérique et Tech in France présentent également des recommandations visant à accélérer la transformation numérique qui soutiendra la reprise économique. Il est en effet nécessaire de réinventer les pratiques professionnelles grâce au numérique, pour favoriser les nouvelles modalités de travail dans toute l’économie, accompagner le développement du travail indépendant, soutenir les nouveaux usages professionnels.

Les deux organisations considèrent en outre que le numérique sera un atout indispensable pour la reprise économique, et appellent à accélérer la transformation des services de l’Etat et des collectivités, favoriser la transition numérique des petites et moyennes entreprises, renforcer la cybersécurité des entreprises, ou encore accélérer l’innovation en nouvelles technologies et la transformation digitale des entreprises, tout en soutenant la formation massive de toutes et tous au numérique. Enfin, le secteur numérique est responsable et engagé pour faire converger les transitions numériques et écologiques, favoriser les démarches éthiques et l’inclusion, accélérer la transformation numérique de la santé en France après la crise Covid-19.

Pour Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique a souligné « Le numérique a prouvé qu’il assurait un service essentiel en permettant à notre société d’être résiliente. Et pourtant, nos entreprises ont été durement frappées par cette crise, comme tous les secteurs. Un seul enseignement alors : nous devons accélérer encore la transformation numérique de l’économie ! Nous devons accompagner les entreprises, les collectivités, les industries, comme les professionnels de santé ou de l’éducation, et bien sûr les individus qui s’engagent dans cette démarche, parce que le monde d’après sera encore plus numérique. Nous comptons sur le Gouvernement pour faire du numérique le cœur du plan de relance à venir. »

Pierre-Marie Lehucher, Président de TECH IN France a quant à lui déclaré « La crise sanitaire a montré que notre économie et nos entreprises étaient moins résilientes et moins flexibles que celles d’autres nations qui s’appuient sur une digitalisation plus avancée. La fracture numérique a aussi révélé ses effets délétères sur notre capacité à maintenir le lien social et éducatif en temps de crise sanitaire, notamment avec les plus fragiles. Le numérique doit absolument être au centre du plan de relance qui sera donc guidé par des investissements publics susceptibles de nous faire changer d’échelle en matière de transformation numérique. »

Syntec Numérique et Tech in France se tiennent à présent à la disposition du Gouvernement et de l’administration pour poursuivre ce travail conjoint en vue d’une relance économique résolument numérique, et espèrent voir ces premières mesures prises en compte dès les prochaines semaines.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

La place des femmes dans l’économie numérique pour le dernier petit déjeuner numérique à l’Assemblée de 2020

18.12.2020

Paris - le 18 décembre 2020. A l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Katya Lainé, administratrice de Syntec Numérique et présidente du programme "Femmes du Numérique", Gilles Mezari, Administrateur de Syntec Numérique, Christine Hennion, députée LREM des Hauts de Seine et Présidente de la Fondation Femmes @ Numérique et Laure Castellazzi ont présenté devant les député.e.s un état des lieux de la place des femmes dans l’économie numérique.

Lancement du Chatbot Hello Charly – collège/lycée – numérique & orientation

17.12.2020

Les formations et les métiers du Numérique sont encore trop méconnus. C’est pourquoi le secteur se dote d’un outil, CHARLY, qui vise à les faire découvrir et à nourrir la réflexion des jeunes et de leurs parents sur les choix d’orientation.

La place des femmes dans l’économie numérique pour le dernier petit déjeuner numérique à l’Assemblée de 2020

18.12.2020

Paris - le 18 décembre 2020. A l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Katya Lainé, administratrice de Syntec Numérique et présidente du programme "Femmes du Numérique", Gilles Mezari, Administrateur de Syntec Numérique, Christine Hennion, députée LREM des Hauts de Seine et Présidente de la Fondation Femmes @ Numérique et Laure Castellazzi ont présenté devant les député.e.s un état des lieux de la place des femmes dans l’économie numérique.

Lancement du Chatbot Hello Charly – collège/lycée – numérique & orientation

17.12.2020

Les formations et les métiers du Numérique sont encore trop méconnus. C’est pourquoi le secteur se dote d’un outil, CHARLY, qui vise à les faire découvrir et à nourrir la réflexion des jeunes et de leurs parents sur les choix d’orientation.