Retour aux actualités
25 jan 2021

Appels à projets pour accélérer la transformation numérique des entreprises

Dans le cadre du plan de relance et de l’initiative France Num dont Syntec Numérique est partenaire, Bpifrance lance ce jour un appel à projets « Accompagnements des TPE/PME à la transformation numérique ».

Cet appel à projets vise à sélectionner des groupements d’opérateurs capables d’organiser et de déployer massivement des accompagnements-actions ou des sensibilisations en réponse à des besoins concrets chacun auprès de 1 500 TPE/PME au minimum.

Deux types de projets seront financés

  • Des accompagnements-actions : ces parcours pour les dirigeants d’entreprise d’une dizaine d’heures réparties sur 2 ou 3 semaines sont destinés à leur faire expérimenter un usage ou un type de solution numérique en réponse à un besoin concret. Ils devront être animés par des professionnels de l’accompagnement à la transformation numérique des TPE/PME et se dérouleront en plusieurs étapes (identification du besoin, sensibilisation à l’apport du numérique, réalisation concrète, orientations pour aller plus loin).
  • Des sensibilisations : ces séances pédagogiques sont centrées sur les difficultés opérationnelles des TPE/PME pouvant être résolues par des types de solutions ou des usages numériques. Elles pourront se dérouler en ligne ou en présentiel.

Quels sont les critères d’éligibilité ?

Cet appel à projets est fondé sur le principe d’une dynamique collaborative et partenariale d’opérateurs intervenant à l‘échelle nationale et/ou locale et d’acteurs sectoriels en capacité de contacter des TPE/PME éloignées du numérique et connaissant leurs besoins concrets.

Un chef de file est identifié et mandaté par les autres membres du groupement pour être l’interlocuteur administratif et financier de Bpifrance, organiser et coordonner les différentes actions proposées. Des personnes morales de droit public peuvent s’associer à des groupements dont le chef de file doit être une personne morale de droit privé.

Les candidats à l’appel à projets devront par ailleurs :

  • Justifier de leurs capacités techniques et financières à porter le projet,
  • Etre à jour de leurs obligations fiscales et sociales.

Quel est le type de financement ?

La rémunération maximale prévue pour les opérateurs dans le cadre du présent appel à projets est une subvention par entreprise accompagnée, plafonnée respectivement à :

  • 300 € TTC par entreprise pour les accompagnements-actions,
  • 100 € TTC par entreprise pour les sensibilisations.

Il y aura un versement initial en début de projet puis le versement sera effectué de manière trimestrielle sur justificatif. Les opérateurs candidats peuvent proposer une prestation à un prix de vente supérieur sous réserve d'un cofinancement identifié (OPCO, Région, …).

Lien vers le dépôt dossier Je m'inscris (bpifrance.fr)

Calendrier :

  • Clôture des dépôts du dossier de candidature : 15 février 2021 à 12h
  • Sélection des projets : 12 mars 2021
  • Notification aux opérateurs retenus à compter du 15 mars 2021
A lire également sur notre site

6ème petit déjeuner numérique à l’Assemblée nationale sous le signe de la e-santé

07.05.2021

Le 7 mai 2021, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Syntec Numérique a organisé le 6ème petit déjeuner numérique, conjointement avec TECH IN France, sur le thème « Santé et Numérique ».

6ème petit déjeuner numérique à l’Assemblée nationale sous le signe de la e-santé

07.05.2021

Le 7 mai 2021, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Syntec Numérique a organisé le 6ème petit déjeuner numérique, conjointement avec TECH IN France, sur le thème « Santé et Numérique ».

Syntec Numérique rejoint le Campus Cyber, centre fédérateur de la cybersécurité en France

07.05.2021

Syntec Numérique devient membre associé du Campus Cyber, concrétisation d’un engagement du Président de la République avec l’impulsion du Gouvernement et des acteurs privés du secteur.