Retour aux actualités
20 nov 2014

Baromètre Syntec Numérique – BVA novembre 2014

Baromètre Syntec Numérique – BVA novembre 2014. Les Français sont demandeurs d’une Administration numérique

homme et femme travaillant ensemble sur ordinateur

François Hollande a annoncé, le 30 octobre dernier, cinquante mesures s’inscrivant dans le cadre du « choc de simplification », projet phare de son quinquennat.

 

Les Français et les mesures du « choc de simplification »

  • 60 % ont entendu parler des mesures mais ne savent pas précisément de quoi il s’agit et une majorité d’entre eux doute de leur efficacité.
  • En matière de mesures numériques de simplification, s’ils ne devaient en retenir que trois, 54 % opteraient pour les innovations en direction des entreprises, 52 % pour la création d’un espace numérique pour les jeunes et 43 % pour la demande de passeport en ligne.
  • Pour 34 %, ces mesures devraient avoir pour objectifs prioritaires de réduire les délais de traitement de l’Administration. Ils sont également 34 % à estimer que la réduction du nombre de formulaires pour chaque démarche est la priorité.

Des Français entre méconnaissance et réserve face aux mesures annoncées par François Hollande

Si 82 % des Français ont eu écho du projet de simplification des démarches administratives, ils restent très dubitatifs. Pour une majorité d’entre eux, les mesures annoncées n’auront que peu ou pas d’impact, que ce soit dans leur vie quotidienne (54 %), dans la réalisation d’économies pour l’administration (60 %) ou l’amélioration de la compétitivité des entreprises (65 %).

…mais qui croient au numérique et en l’e-administration 

Ce scepticisme est moins prégnant face aux mesures liées au numérique. Les Français ont pleinement conscience que la maturité des technologies et la progression de leur adoption permettent de conjuguer :

  • Un gain de temps, moins de déplacement (31 %) ;
  • Des délais de traitement réduit (34 %) ;
  • Une diminution du nombre de formulaires pour chaque démarche administrative (34 %).

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Grand Angle ESN & ICT : l’enquête de référence pour valoriser les ESN et les ICT, acteurs incontournables de la transformation numérique !

Syntec Numérique et KPMG lancent pour la 3ème année consécutive l’enquête Grand Angle et le classement annuel des entreprises du numérique.

Cette année marque une nouveauté importante avec l’intégration des sociétés de conseil en technologies (ICT). Afin de faire écho à l’actualité, le questionnaire tient compte de la crise liée au Covid-19.

Résultats du sondage « Numérique & Post Covid-19 »

26.06.2020

A l’occasion de son etalk « Numérique : de quoi les Français ont-ils vraiment besoin » qui s’est tenu en direct de Paris le 24 juin, Syntec Numérique a dévoilé les résultats du sondage « Numérique et post Covid-19 » réalisé avec YouGov France. L’enseignement le plus parlant : 46% des Français se disent prêts à se reconvertir à un métier du numérique. Pourtant, force est de constater qu’un manque de formation les en empêcherait probablement.

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.