Retour aux actualités
19 juin 2020

Les besoins en compétences et en formations numériques pour la relance économique : 2ème petit déjeuner à l'Assemblée Nationale

Le 19 juin 2020, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, trois membres du Conseil d’administration de Syntec Numérique, Jonathan Amar, Soumia Malinbaum, et Gilles Mezari, sont intervenus devant les député.e.s sur les besoins en compétences et en formations numériques pour l’emploi.

Des échanges riches et constructifs avec notamment Eric Bothorel et Yannick Kerlogot, députés des Côtes-d’Armor, Mireille Clapot, députée de la Drôme, et Béatrice Piron, députée des Yvelines.

Ce qu’il faut en retenir :

Le secteur du numérique est créateur d’emplois :

  • 150 000 emplois nets créés depuis 10 ans.
  • Un secteur qui compte plus de 510 484 salariés dont 93,1% en CDI.

Le secteur numérique se positionne comme vecteur d’innovation dans la plupart des activités de l’économie. Néanmoins les difficultés de recrutement des entreprises du secteur affectent leur activité, leur croissance et plus globalement celle de l’économie française.

  • 232 000 seront à effectuer entre 2017 et 2027 pour répondre aux attentes du marché.
  • Le nombre de technicien.ne.s à ingénieur.e.s est actuellement insuffisant en France. 10 000 diplômé.e.s manquent par an, notamment dans les nouveaux secteurs tels que dans les énergies nouvelles, les objets connectés ou la sécurisation des données.

Il est nécessaire d’investir dans la formation, initiale, continue ou en reconversion notamment afin de former les citoyen.ne.s aux métiers de demain

  • A ce titre, différentes actions sont menées ou soutenues par Syntec Numérique pour attirer des profils diversifiés ; les élèves, les demandeur.se.s d’emploi, les profils à bas niveau de qualification, vers le secteur du numérique et ces métiers.
  • Syntec Numérique propose notamment le déploiement du dispositif Numéric’Emploi au niveau national. Après 6 ans d’expérimentation dans la région Grand Est, le dispositif présente 80% de taux d’insertion.
A lire également sur notre site

Lettre "Social" - Avril 2021

Les négociations dans la Branche | CPPNI du 25 mars 2021 - Rapport de Branche 2019 : données sociales statistiques de Branche - Etat des lieux de la diversité en entreprise (2021) - Etude sur la transmission intergénérationnelle des compétences et des expertises (2021)...