Retour aux actualités

Le Bureau de Femmes du Numérique se renouvelle!

Le bureau de Femmes du Numérique a été renouvelé de moitié en janvier 2015 et des responsables de régions ont été nommées.

bureau femmes du numérique

Suite à la réorganisation du bureau de Femmes du Numérique, trois places étaient vacantes. Dix candidatures ont été reçues. Le Bureau remercie l’ensemble des candidates pour leur énergie et leur engagement au sein de Femmes du Numérique.

Critères de sélection :

  • Motivation et expérience
  • Equilibre entre grandes entreprises et petites entreprises
  • Equilibre entre les métiers représentés
  • Besoins de Femmes du Numérique

Le nouveau Bureau de Femmes du Numérique est désormais ainsi composé :

  • Véronique di Benedetto, Econocom (Présidente)
  • Sylvie Chauvin, Markess
  • Fatiha Gas, ESEIA Paris
  • Lucile Hyon-Le Gourrierec, IBM
  • Gwennaelle Costa Le Vaillant, CGI
  • Jenny Augias, Prairial

Le Jury a également désigné trois responsables de régions :

  • Méditerranée: Line Genovese
  • Auvergne-Rhône-Alpes: Françoise Constanty
  • Sud-Ouest: Sylviane Bordas
A lire également sur notre site

Signature de la charte d’engagement pour la #mixité

Syntec Numérique a signé le protocole d’accord pour la mixité, l’emploi des femmes et la formation dans la filière du numérique

Le numérique, des études pour les femmes

Lors de la quatrième édition du trophée excellencia récompensant 8 lauréates, Gender Scan et Syntec Numérique ont dévoilé une enquête menée auprès de 547 répondants étudiants répondants.

Syntec Numérique lance ses Petits-déjeuners IA

Parce qu'il est capital que chacun puisse prendre toute la mesure des opportunités qu'offre l'IA, Syntec numérique vous convie à échanger une fois par mois sur les défis de ces technologies et les pistes pour les relever.

Taxe sur les services numériques : une approche imparfaite et nécessairement transitoire selon Syntec Numérique

12.07.2019

Après l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier, le Sénat a adopté aujourd’hui définitivement le projet de loi portant création d’une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés. Un dispositif imparfait, selon Syntec Numérique, qui ne doit être envisagé que de manière transitoire pour ne pas pénaliser l’écosystème national.