Retour aux actualités

Claire Zamora, 1492 Studio

Découvrez le portrait de Claire Zamora, entrepreneure du numérique!

Claire Zamora 1492 Studio

Femmes du Numérique : Pour commencer, quelle est votre définition du « numérique » ?

Claire Zamora : Je fais partie de la génération numérique. J'ai grandi avec et j'ai suivi ses évolutions. Le numérique est pour moi une révolution dans notre façon de communiquer et d'apprendre le monde. Grâce à lui, il n'y a plus de frontières, le monde et la connaissance sont accessibles à tous. Dans le domaine des jeux vidéos par exemple, on peut jouer en temps réel ou lier des amitiés avec des utilisateurs qui sont à l'autre bout de la planète. Je trouve qu'en cela le numérique a quelque chose de magique.

FDN : Les femmes, une opportunité pour le numérique. Le numérique, une opportunité pour les femmes. Qu’en pensez-vous ? Pourquoi avez-vous choisi ce secteur ?

CZ : Le secteur du numérique est en perpetuel mouvement et le jeu vidéo ne déroge pas à la règle. Il y a encore une dizaine d'années, le public était encore en grande majorité masculin et le visage du jeu vidéo très stéréotypé, alors qu'aujourd'hui, grâce à la révolution des nouveaux supports numériques tels que les mobiles et les tablettes, le visage des joueurs changent. Aujourd'hui, c'est plus de 50 % de femmes qui consomment et qui sont en demande d'applications ou de jeux qui répondent à leurs attentes. Je pense que les femmes ont une réelle opportunité, celle de modeler de nouveaux visages au jeu vidéo et de manière plus large, au numérique.

FDN : Etre une femme entrepreneure, est-ce un plus ?

CZ : Je ne dirai pas que c'est un plus. Une femme a peut-être une façon différente d'appréhender la stratégie de l'entreprise et le management des équipes. Pour avoir travaillé conjointement avec mon mari sur notre précédent studio et maintenant sur le nouveau, je sais que nous avons des qualités différentes qui se complètent et c'est l'association de nos différences qui fait la réussite de ce que nous entreprenons.

FDN : Avez-vous eu des doutes, des hésitations, ou rencontré des difficultés dans votre création d’entreprise ?

CZ : À partir du moment où il y a des décisions à prendre et des choix à faire, on passe toujours par des phases de doutes et d'hésitations. Je crois que c'est le lot quotidien du leader.
Il doit avoir le courage de trancher, de choisir une piste plutôt qu'une autre, de suivre son instinct et d'assumer les conséquences de ses choix. Je ne connais aucun entrepreneur qui ne doute pas ou qui ne s'est jamais trompé. L'essentiel est d'apprendre de ses erreurs pour ne pas les reproduire.

FDN : Présentez-nous votre projet. Comment cette idée est-elle née ? A quel besoin répondez-vous ?

CZ : Notre nouveau projet au sein de 1492 Studio est de concevoir et d'éditer une série de jeux vidéo, « Is it Love ? », s'adressant aux jeunes femmes, dont le but principal est de vivre une histoire d'amour virtuelle. C'est un mélange entre roman interactif et jeu de simulation. Nous souhaitions répondre à la forte demande du premier consommateur de jeux casual sur mobiles : les femmes, avec un jeu qui réponde à leurs préoccupations de par ses thématiques, son graphisme et son approche socio-culturelle. Le pari est tenu puisque, depuis sa mise sur la marché en mai, notre premier opus compte déjà plus de 500 000 inscrites et une communauté active de fans.

FDN : Au travers de votre activité professionnelle mais aussi de votre vie personnelle, comment défendez-vous l’égalité femme-homme ?

CZ : Pour moi, c'est une question qui ne se pose pas et qui ne devrait plus se poser en 2015. L'égalité femme-homme est intrinsèque. Professionnellement, je n'ai jamais fait de différences entre les hommes et les femmes. La compétence n'a pas de sexe. J'ai eu à gérer des équipes mixtes, parfois exclusivement féminines ou exclusivement masculines parce que les circonstances ont fait les choses de cette manière. Je suis assez virulente vis à vis des chefs d'entreprises qui utilisent comme motif de décisions dans leurs recrutements des informations personnelles sur la vie de famille d'une femme pour éviter de gérer un éventuel congé maternité...

FDN : Et vous, personnellement, comment êtes-vous parvenue à concilier vie professionnelle et vie personnelle/familiale ?

CZ : Ma situation est un peu particulière car à la vie personnelle comme professionnelle, nous sommes en duo avec mon mari. Nous sommes tombés dans la création de jeux vidéos ensemble et nous formons une équipe soudée et efficace. Notre couple est un pilier solide à partir duquel nous pouvons bâtir de nombreux projets. Il faut être quotidiennement vigilant à ce qu'un domaine ne vienne pas empiéter sur l'autre. Je dirai que jusqu'à présent, nous arrivons très bien à concilier les deux.

FDN : Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme qui hésite à travailler ou à créer son entreprise dans le secteur du numérique ?

CZ : Il y aurait beaucoup de conseils à donner. Mais si je dois n'en donner qu'un seul, je dirais de bien s'entourer et de le faire pour les bonnes raisons. Surtout ne pas le faire parce qu'on a peur de se lancer seule mais parce que ces collaborateurs vont vous être complémentaires et vous apporter confiance, expérience et compétence.

Biographie

Après un baccalauréat général et des études en graphisme (3 ans en Arts appliqués), j'avais 23 ans lorsqu'en 2005 j'ai créé avec mon mari, Thibaud Zamora, la société Feerik. Elle avait pour objet de créer, développer et commercialiser des jeux vidéos de type freemium pour les supports PC.

Présidente de la société, j'ai assuré pendant 10 ans la direction artistique du studio, le contenu graphique de plusieurs jeux, ainsi que toute la direction de la branche « girly » avec notamment la création et le suivi du hit OhMyDollz.com (25 millions d'inscrites à travers le monde). Courant 2013, nous nous sommes intéressés aux jeux sur mobiles en adaptant nos créations qui jouissaient d'une forte notoriété.

Pendant la période 2009/2013, nos jeux ont généré des chiffres d'affaires avoisinant les 5 millions d'euros hissant Feerik parmi les 32 plus importants éditeurs français de jeux vidéo en 2014. Début 2015, nous avons cédé l'activité de Feerik pour nous consacrer au développement de 1492 Studio.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Le numérique, des études pour les femmes

Lors de la quatrième édition du trophée excellencia récompensant 8 lauréates, Gender Scan et Syntec Numérique ont dévoilé une enquête menée auprès de 547 répondants étudiants répondants.

Le kit « agir contre le sexisme »

Trois outils indispensables pour lutter contre le sexisme au travail sont à disposition dans ce kit : une fiche juridique, une fiche repères et une fiche récapitulant 10 leviers pour lutter contre cette pratique à destination des entreprises.

Décès de Bruno Vanryb

15.01.2019

Hommage de Syntec Numérique à Bruno Vanryb

CAPES informatique, une décision politique forte saluée par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique

09.01.2019

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, a annoncé la création d’un CAPES informatique sur ​France Culture​. Les établissements de formation et les entreprises du numérique représentés par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique saluent, par la voix de leurs Présidents Alain Assouline, Godefroy de Bentzmann et Frédéric Dufaux, cette décision, demandée depuis fort longtemps par l’ensemble de l’écosystème numérique.