Retour aux actualités
Publié par
5 juil 2017

Cyberattaque mondiale : les entreprises françaises sont-elles armées pour y faire face ?

Après la propagation du virus informatique « Wanna Cry » en mai dernier,  le monde est une nouvelle fois frappé par des cyberattaques d’envergure. Si les pays les plus touchés restent pour l’heure l’Ukraine et la Russie, la France est également concernée.

photo d'un responsable de cybersécurité avec des jumelles
  • Les entreprises françaises ont-elles mis en place les solutions cybersécurité nécessaires pour y faire face ?
  • Disposent-elles des profils et des compétences nécessaires pour s’en prémunir ?
  • Comment peuvent-elles se défendre et que doivent-elles faire en cas d’attaque avérée de leur système informatique ?
  • Quelles sont les potentielles conséquences économiques d’une telle menace ?

 

Jean-Paul Alibert, Président du Comité Cybersécurité de Syntec Numérique, se tient à votre disposition pour vous livrer son éclairage.

 

Merci de contacter Elise Plat / Agence Wellcom pour toute demande d’interview :

01 46 34 60 60 / 06 79 98 48 94 – elise.plat@wellcom.fr

 

 

 

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.