Retour aux actualités

Cynthia-Laure Etom, WIF France

Découvrez le portrait de Cynthia-Laure Etom!

Cynthia Laure Etom

« Personne ne se sent prêt à 100% quand une opportunité pointe le bout de son nez. Parce que la plupart des grandes opportunités qui arrivent dans la vie nous forcent à grandir au-delà de nos zones de confort. »

Femmes du Numérique : Pour commencer, quelle est votre définition du « numérique » ?

Cynthia-Laure Etom : « Le Numérique », c’est tout d’abord, le domaine des nouvelles technologies et de l’innovation. Et c’est par extension, un ensemble d’actions web 2.0, qui permettent de créer,  de booster sa visibilité, de rester connecter, de créer des connexions, de partager des points de vus et de faire des rencontres à travers le monde.

FDN : Les femmes, une opportunité pour le numérique. Le numérique, une opportunité pour les femmes. Qu’en pensez-vous ? Pourquoi avez-vous choisi ce secteur ?

CLE : Les femmes, une opportunité pour le numérique, de lever les préjugés sur ce milieu dont la réputation est d’être un secteur exclusivement réservé aux hommes. Et d’enfin tordre le coup aux stéréotypes de genre. Le numérique, une opportunité pour les femmes, car aujourd’hui la part des femmes n’est que de 27% dans ce secteur. Un chiffre qui porte à croire qu’il reste encore énormément de possibilités et d’opportunités pour elles dans ce secteur en constante évolution.
C’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi ce secteur. Il apparaît pour moi comme le plus adéquat pour exploiter au mieux les technologies digitales, pour créer le premier opérateur digital au féminin sur les thématiques du Cinéma, de la Télévision et des nouveaux médias.

FDN : Etre une femme entrepreneure, est-ce un plus ?

CLE : Au départ, tout porte à croire que non. J'évolue dans un domaine où les hommes sont très présents, Un domaine où il est parfois très difficile d’avoir le crédit que l’on mérite en tant que femme. Je me souviens d’une discussion autour d’un film que j’avais beaucoup apprécié. Mon interlocuteur a complètement balayé mon argument d’un « non, le film n’est tout simplement pas digne d’intérêt ». Tandis qu’une autre personne (un homme) donnait un point de vue allant dans mon sens, mon détracteur s’est tout de suite rétracté en disant qu’il n’avait en fait même pas vu le film… Cela est complètement déstabilisant, mais j’adore les challenges et ce genre de situations me pousse à me donner plus et à travailler toujours plus.

FDN : Avez-vous eu des doutes, des hésitations, ou rencontré des difficultés dans votre création d’entreprise ?

CLE : Lorsque l’on se lance dans ce genre d’aventure il est important d’être confiant, mais parfois face aux difficultés on peut douter et il est alors très facile d’abandonner.
J’ai un Master en Communication & Marketing, donc cela n’a pas été facile tous les jours, on ne me donné pas de légitimité. Je me souviens d’ailleurs d’une réalisatrice assez virulente « Va faire des films d’abord… » selon cette personne, je n’avais aucune légitimité dans mon travail. J’aurais pu tout à fait tout abandonner à ce moment précis, mais j’ai persévéré. Et au hasard des rencontres, j'ai réalisé que ce n’était pas un diplôme qui allait me donner une légitimité mais ma passion, mes compétences et mes valeurs.

FDN : Présentez-nous votre projet. Comment cette idée est-elle née ? A quel besoin répondez-vous ?

CLE : Avec FCTV Paris, nous nous engageons auprès des femmes du Cinéma, de la Télévision et des nouveaux médias, pour construire avec elles des projets cinématographiques.

FCTV Paris est le premier réseau réunissant des femmes travaillant dans les domaines du Cinéma, de la Télévision et des nouveaux médias en France depuis 2011. Il est affilié au mouvement international Women in Film & Television International (WIFTI) en tant que réseau officiel français. Women In Film comprend une quarantaine de réseaux de par le monde et plus de 10 000 membres.

Notre rôle avec FCTV Paris est de rendre davantage visible le cinéma au féminin et de valoriser les jeunes créatrices du cinéma de demain par des événements mensuels : projections de courts-métrages mais aussi de longs, des soirées networking, et des conférences... Nos objectifs avec le réseau FCTV Paris : Découvrir de nouveaux talents, Développer des projets audiovisuels, Créer une plateforme d’échange et fédérer.

FDN : Au travers de votre activité professionnelle mais aussi de votre vie personnelle, comment défendez-vous l’égalité femme-homme ?

CLE : Au travers de mon activité professionnelle, j'invite les hommes à prendre part à notre activité. Au travers de ma vie personnelle, je ne laisse aucun de mes jugements être guidés par les stéréotypes de genre.

FDN : Et vous, personnellement, comment êtes-vous parvenue à concilier vie professionnelle et vie familiale ?

CLE : La question qui est fatalement et étrangement, le plus posée aux femmes…
Je pense que les hommes et les femmes sont égaux face aux tracas du quotidien. J’ai autant de difficultés et de facilité au quotidien à concilier vie professionnelle et vie familiale qu’un homme.

FDN : Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme qui hésite à travailler ou à créer son entreprise dans le secteur du numérique ?

CLE : Ne pas être passive, arrêter de se dire que l'on est pas prête, ne pas trop réfléchir, afin de ne pas créer un problème qui n'était pas là au départ. Évaluer les pour et contre afin de mener une action décisive. Et surtout rester positive au cours de la phase de création de son entreprise, faisant fi des difficultés.

Biographie

Cynthia-Laure Etom est la Fondatrice de WIFT FRANCE WIF FRANCE WIFT PARIS FCTV PARIS, réseau des Femmes du Cinéma de la Télévision et des nouveaux médias.

En tant que fondatrice, elle coordonne l’ensemble du réseau de l’organisation des événements, en passant par la rédaction des contenus et la réalisation des supports de communication et de relations presse. Son rôle est de rendre davantage visible le Cinéma, la Télévision et les nouveaux médias au féminin et valoriser les jeunes créatrices de demain par des événements mensuels.

A lire également sur notre site

Le numérique, des études pour les femmes

Lors de la quatrième édition du trophée excellencia récompensant 8 lauréates, Gender Scan et Syntec Numérique ont dévoilé une enquête menée auprès de 547 répondants étudiants répondants.

Le kit « agir contre le sexisme »

Trois outils indispensables pour lutter contre le sexisme au travail sont à disposition dans ce kit : une fiche juridique, une fiche repères et une fiche récapitulant 10 leviers pour lutter contre cette pratique à destination des entreprises.

La mixité dans le monde économique : 25 propositions concrètes pour en faire une réalité

16.02.2018

25 réseaux économiques ont présenté hier soir au siège de Google France leurs 25 propositions pour accélérer la mixité femmes-hommes dans le milieu économique. Cette initiative s’inscrit dans le sillage de la Présidence de la République, qui a érigé l’égalité femmes-hommes au rang de « Grande cause nationale ».

Transformation du système de santé : l’Alliance eHealth France souhaite passer à la vitesse supérieure

15.02.2018

Les industriels du numérique en santé rassemblés au sein de l’Alliance eHealthFrance – Leem, Lesiss, Snitem, Syntec Numérique – se réjouissent que le « virage numérique » soit identifié comme un des cinq chantiers de la stratégie de transformation de notre système de santé présentée le 13 février 2018 par le Premier Ministre et la ministre de la Santé. Ils appellent toutefois les pouvoirs publics à enclencher les investissements permettant de réussir cette transformation et se tiennent à leur disposition pour engager une réflexion sur la nécessaire programmation pluriannuelle des investissements numérique en santé.