Retour aux actualités
Publié par
3 avr 2017

Données de santé : Syntec Numérique élargit son champ d’action

Alors que le Système national des données de santé (SNDS) issu de la loi Santé a été officiellement lancé le 1er avril, Syntec Numérique a constitué, au sein de son Comité Santé, un groupe de travail sur les bases de données médico-administratives. Ce groupe a vocation à fédérer les entreprises utilisatrices de ces bases, et renforcer le champ d’action de la chambre professionnelle sur les données de santé.

Médecin avec une tablette devant un schéma numérique

Ce groupe de travail sur les bases de données médico-administratives est placé sous la présidence d’Alexandre Vainchtock (HEVA), au sein du groupe sur les données de santé du Dr Christophe Richard (ATOS). Il réunit les adhérents actuels de Syntec Numérique – hébergeurs de données, éditeurs d’applicatifs, bureaux d’étude, sociétés spécialisées en machine learning. Les mutuelles et les établissements de santé sont également concernés.

La création de ce groupe de travail s’inscrit dans le contexte de la mise en place actuelle de l’Institut national des données de santé (INDS) qui va devenir le guichet unique pour les demandes d’accès au Système national des données de santé (SNDS) en vue de réaliser une étude, une recherche ou une évaluation présentant un intérêt public.

La loi santé de 2016 prévoit en effet que l’accès des entreprises productrices de produits de santé et des assureurs en santé devra, soit passer par un bureau d’études ou un organisme de recherche indépendant, soit démontrer que les modalités d’accès ne permettent en aucun cas d’utiliser le SNDS pour des finalités interdites identifiées dans la loi.

Selon Alexandre Vainchtock, « l’ambition de ce nouveau groupe de travail est de fédérer les acteurs du secteur des bases médico-administratives et de positionner Syntec Numérique comme une force de proposition auprès de l’INDS, en apportant expertise et indépendance – indispensable à l’utilisation de ces bases en tant que ‘tiers de confiance ».

Syntec Numérique participe déjà aux initiatives des pouvoirs publics sur les données de santé, depuis les travaux sur l’Open data conduits par le ministère de la Santé aux groupes de travail « Faciliter l’accès aux données » et « Filière d’analyse des données de santé » du Comité stratégique de filière (CSF), en passant par les travaux en cours au SGMAP.

A lire également sur notre site

CORONAVIRUS COVID-19 : Point de situation et information

28.02.2020

Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée de plusieurs cas de pneumonies de cause inconnue dans la ville de Wuhan en Chine. Le virus, jusqu’ici inconnu, est un coronavirus. Il a été dénommé COVID-19.

Trente-huit cas d’infection par le coronavirus (COVID-19) ont été notifiés en France au 28 février.

Parmi ces 38 cas, 2 patients, un touriste chinois et un Français de 60 ans, sont décédés, 24 patients restent hospitalisés et Les 12 autres, guéris, sont sortis.

Numériser le système de santé pour réussir la transformation des industries de santé

21.06.2019

Syntec Numérique et LESISS (Les Entreprises des Systèmes d’Information Sanitaires et Sociaux) saluent les conclusions de l’étude PIPAME « Industrie du futur – enjeux et perspectives pour la filière industries et technologies de santé » publiée le 19 juin 2019, et contribueront activement à la mise en œuvre de ses recommandations, en particulier dans le cadre du comité stratégique de filière Industries et Technologies de Santé.

Pour aboutir pleinement, la transformation des industries de santé doit pouvoir s’appuyer sur un système de santé pleinement numérisé : la mise en œuvre réussie de la feuille de route numérique en santé, avec les moyens budgétaires véritablement adaptés, est donc indispensable, tout comme la coordination entre les travaux du CSF et ceux du conseil numérique en santé.

Feuille de route « Numérique et Environnement » : faire converger les transitions numériques et écologiques au cœur de la stratégie gouvernementale

23.02.2021

Syntec Numérique salue la feuille de route ambitieuse et partenariale « Numérique et Environnement » présentée ce jour, et se réjouit de la volonté du Gouvernement de vouloir faire converger les transitions numériques et écologiques. Ces transitions seront indispensables pour l’avenir économique et social de la France et de l’Europe.

Découverte des métiers du Numérique : Stages de 3ème dans le numérique !

22.02.2021

Le stage d’observation de 3ème est un moment marquant dans la vie des élèves : c’est souvent un premier contact direct avec le monde de l’entreprise et l’occasion d’affiner leur projet professionnel. C’est également un moment idéal pour les entreprises pour sensibiliser ces jeunes au secteur du numérique.