Retour aux actualités
Publié par
16 jan 2020

En 2020, Syntec Numérique se mobilise pour un numérique plus inclusif, plus éthique et plus responsable

Syntec Numérique réunissait ses adhérents ce mercredi 15 janvier pour sa traditionnelle cérémonie des vœux. L’occasion de présenter sa feuille de route pour l’année 2020.

Alors que l’année 2019 marquait les 50 ans de Syntec Numérique, Godefroy de Bentzmann, réélu à la tête de l’organisation professionnelle en juin dernier, est revenu sur les grands événements de l’année passée et a rappelé ses chantiers prioritaires pour 2020 :

  • Poursuivre les efforts en faveur de la reconversion et la formation professionnelle afin de donner la possibilité de se former aux métiers du numérique à tout âge et à tout niveau de carrière. Investi sur ces sujets depuis plusieurs années, Syntec Numérique entend notamment étendre son dispositif de reconversion Numeric’emploi à l’ensemble des régions.
  • Tendre vers un numérique plus responsable pour répondre à l’un des enjeux majeurs des années à venir : tout en favorisant de nouveaux modèles économiques allant dans le sens de l’économie circulaire, le numérique contribue au réchauffement climatique. En 2020, Syntec Numérique s’engage à travailler sur des solutions pour réduire cette empreinte environnementale avec le lancement d’un nouveau programme « Numérique responsable ».

Syntec Numérique renforce également son action en santé numérique en accueillant les membres de la fédération LESISS rassemblant des éditeurs de solutions numériques en santé. Son comité santé sera dorénavant co-présidé par Isabelle Zablit, administratrice de Syntec Numérique, présidente de Clavesis, et Régis Sénégou, jusqu’ici président de LESISS et directeur marché santé de Docaposte, qui remplace Olivier Vallet dans la continuité.  Syntec Numérique salue et remercie chaleureusement Olivier Vallet pour son action.

Avec l'arrivée de Lessis, Syntec Numérique sera encore plus représentatif de la diversité et de la richesse du secteur, à l’heure où la transformation numérique du système de santé s’accélère dans le cadre de la mise en œuvre du plan MaSanté 2022.

« En tant que Président de Syntec Numérique, je suis ravi d’accompagner notre secteur alors que commence une nouvelle décennie. Cette année encore, la feuille de route de Syntec Numérique démontre à quel point le numérique est au cœur des grandes mutations de la société. Poursuivre les efforts en faveur de la reconversion à nos métiers ou encore œuvrer pour une filière plus eco-responsable sont des enjeux majeurs. Nul doute que ces chantiers vont nous occuper pour les années à venir, aux côtés de Tech in France avec qui nous initions des travaux communs. Pour l’heure, souhaitons que 2020 soit l’année d’un numérique plus inclusif, plus éthique et plus responsable ! » a déclaré Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Secteur numérique : où en sommes-nous ? Petit déjeuner à l'Assemblée Nationale

21.02.2020

Le 20 février 2020, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique, et Gilles Mezari, membre de son Conseil d’Administration, sont intervenus devant les députés pour proposer un tour d’horizon des acteurs de la transformation numérique et de leurs enjeux.

Stratégie numérique de la Commission européenne : un chantier d’ampleur pour les prochains mois

20.02.2020

Alors que la Commission a présenté hier sa communication intitulée « Façonner l'avenir numérique de l'Europe », ainsi que ses stratégies en matière de données et d'intelligence artificielle, Syntec Numérique se réjouit que l’exécutif européen place le numérique au cœur de ses travaux pour la mandature qui s’ouvre et appelle à une augmentation significative du budget européen consacré au numérique.

Transformation de la fonction juridique : interview de Nadia Nezvi, Directrice Juridique, groupe Oscaro

La transformation digitale de la fonction juridique implique que le juriste dispose de soft skills indispensables en termes de communication et polyvalence.

Secteur numérique : où en sommes-nous ? Petit déjeuner à l'Assemblée Nationale

21.02.2020

Le 20 février 2020, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique, et Gilles Mezari, membre de son Conseil d’Administration, sont intervenus devant les députés pour proposer un tour d’horizon des acteurs de la transformation numérique et de leurs enjeux.