Retour aux actualités
21 mai 2014

Baromètre Syntec Numérique - BVA

Trois Français sur quatre souhaitent que l’enseignement de la programmation informatique soit intégré aux cursus scolaires

étudiants devant un ordinateur

Les Français sont-ils frileux à l’enseignement du numérique à l’école ? La nouvelle vague du baromètre Syntec Numérique – BVA démontre le contraire. Non seulement les Français se déclarent très largement favorables à la formation au codage et à la programmation informatique, mais ils valident également son apprentissage dès le collège. 

Chiffres clés : les Français et l’apprentissage du « codage » à l’école 

  • 87 % considèrent qu’il est important que le codage et la programmation informatique soient enseignés à l’école, et 41 % à partir du secondaire
  • 49 % de ceux qui estiment important d’enseigner ces programmes y voient l’avantage de mieux connaitre l’informatique et de faciliter la vie quotidienne
  • 70 % des parents d’élèves déclarent être prêts à utiliser des applications éducatives pour sensibiliser leurs enfants à la programmation informatique

 

Le codage et la programmation : un enseignement nécessaire dès le secondaire

  • Près de 90 % des personnes interrogées estiment essentiel d’intégrer le codage et la programmation dans l’apprentissage à l’école. Au cours de la scolarité, 24 % d’entre eux valideraient un enseignement à partir du primaire, 41 % à partir du collège, et 18 % à partir du lycée.
  • Des bénéfices pour la vie quotidienne et l’insertion professionnelle
  • Conscients des avantages d’un tel enseignement, les Français y voient des bénéfices en termes d’usages personnels et de vie quotidienne (49 %), mais également au niveau professionnel  (47 %) et de l’orientation scolaire (37 %). 
  • Initier les nouvelles générations à ce type de compétences, et plus largement au numérique, un secteur qui représente 35 000 créations de postes en 2014, est aujourd’hui pour les Français une véritable opportunité pour le marché de l’emploi.

La formation : des professeurs spécialisés, des professionnels de l’entreprise et … des parents

  • Traditionnellement, 79 % des personnes interrogées estiment que ces enseignements devraient être pris en charge par des professeurs spécialisés en numérique. De manière plus audacieuse, 34 % des Français approuveraient que les cours soient dispensés par des professionnels du secteur.
  • En complément de ces formateurs, 70 % des parents d’élèves se déclarent être prêts à utiliser les applications éducatives pour initier  leurs enfants à la programmation informatique.

 

« Education nationale, parents, entreprises… Nous avons tous un rôle à jouer pour faire de la France un champion des nouvelles technologies. La prise de conscience a démarré, certains projets emblématiques voient le jour, mais nous sommes encore loin de la performance de certains pays voisins ou plus lointains comme les Etats-Unis. La France s’est toujours distinguée par la qualité de ses ingénieurs, des profils indispensables à la réussite économique de notre pays. Pourtant aujourd’hui, nous manquons de « codeurs », car faire du développement informatique ce n’est pas le même métier.

C’est aussi au secteur d’expliquer cette différence et d’inciter les jeunes à apprendre le langage informatique comme s’ils apprenaient une langue vivante. Syntec Numérique est d’ailleurs en pointe sur ce combat. Après une campagne digitale pour inciter les lycéens à se diriger vers des filières informatiques, elle organise le 4 juin un grand événement autour des talents du numérique », commente Bruno Vanryb, président du collège Editeurs, Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Signature de la convention tripartite pour soutenir la transformation numérique de la Région Grand Est

26.11.2019

Syntec Numérique, la Région Grand Est et Grand E-nov annoncent la signature d’une convention tripartite pour soutenir la transformation digitale dans le Grand Est.

Transformation de la fonction juridique : interview de Florence Bigot, Directrice Juridique, Capgemini

Les technologies accélèrent l'évolution du métier de juriste et, grâce à l'automatisation, libèrent du temps qui peut être consacré à des tâches à haute valeur ajoutée.

Le marché de l'emploi cadre dans le secteur informatique : 2eme semestre 2018

Les prévisions de recrutement de cadres sont particulièrement favorables dans les activités informatiques