Retour aux actualités
10 fév 2014

L’accessibilité numérique, une émancipation et un marché non négligeable

Par Dominique Burger, coordinateur scientifique du Forum Européen de l'Accessibilité Numérique et Président fondateur de l'Association BrailleNet

micro

Le numérique, une révolution et une émancipation pour les personnes handicapées

C’était il y a trente ans. L’électronique et l’informatique faisaient irruption dans tous les secteurs de l’activité humaine et changeaient profondément nos façons de travailler et de communiquer. Ces technologies ont permis de dépasser des limites jugées auparavant infranchissables. Le cas des personnes handicapées en est une illustration particulièrement intéressante. Les exemples sont nombreux : le clavier, physique ou virtuel, offre aux personnes handicapées des membres supérieurs de réaliser de nouvelles opérations ; les synthétiseurs de parole (…)

Cette évolution a permis de rendre accessibles de nombreuses professions aux personnes handicapées, et obsolètes les professions dites « réservées aux handicapés ». Un des exemples les plus spectaculaires est celui du mathématicien et physicien Stephen Hawking atteint d’une sclérose latérale amyotrophique (SLA) qui, grâce à un ordinateur standard, équipé d’un contacteur simple, d’un logiciel de prédiction lexicale et un logiciel de synthèse vocale,  a pu poursuivre son activité de recherche.

Internet , l’accélérateur 

Il y a quinze ans Internet déferlait : en 1996, 36 millions d’ordinateurs connectés dans le monde ; 360 millions quatre ans plus tard ! Parallèlement à cette croissance, des logiciels d’assistance pour les personnes handicapées, efficaces et évolutifs, émergèrent permettant d’utiliser les principales applications logicielles du marché et les messageries électroniques, de surfer sur le Web, de consulter les encyclopédies en ligne, en somme de contrôler l’environnement quotidien de la société de l’information. Grâce à ces développements, à condition qu’aucune barrière technique ne vienne s’interposer, le handicap devint dans bien des cas totalement transparent. 

Ensuite, de nombreux services en ligne furent créés, rendant certaines démarches, administratives notamment, plus faciles. Il n’est donc pas surprenant que, lors d’une enquête menée auprès de personnes handicapées aux Etats-Unis, 48% d’entre elles estimaient qu’Internet avait amélioré leurs conditions de vie de manière significative, contre seulement 27%  des personnes valides interrogées.

L’immense potentiel des technologies mobiles

La téléphonie mobile, la communication sans fil, les systèmes de géo-localisation (GPS) et de radio-identification, permettent pour un coût abordable des applications « grand public » aux fonctionnalités très diversifiées. Leur utilité pour les personnes handicapées est considérable. Une personne aveugle peut désormais obtenir sur son téléphone portable des informations sur l’approche d’un bus, se faire guider jusqu’à une adresse, gérer ses rendez-vous …. Dans ce contexte, un Smartphone devient, bien plus qu’un téléphone,  un outil  d’assistance à la vie quotidienne.

Lever des barrières pour la qualité et le confort de tous

Ce potentiel - dont  beaucoup de personnes handicapées peuvent d’ores et déjà témoigner - doit cependant être nuancé. En effet, l’accessibilité est soumise au respect de règles encore trop souvent ignorées. Seule la formation à ces normes  permettra  leur diffusion et la généralisation des bonnes pratiques d’accessibilité.

L’application des standards de l’accessibilité numérique dès la conception des produits et des services permet d’en améliorer l’utilisabilité bien au-delà des personnes handicapées. Pour un site Web par exemple, l’accessibilité est une des pierres de touche de l’ergonomie. Ainsi, une page d’accueil conçue pour être facilement appréhendée par une personne malvoyante, ou par une personne ayant des difficultés de lecture, retient mieux l’attention d’autres catégories d’internautes, à commencer par les personnes plus âgées, et en général de toute personne soucieuse d’efficacité, ...

Pour les entreprises, un marché à conquérir 

Enfin, il ne faut pas sous-estimer l’intérêt de ce marché. Selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, l'accessibilité numérique concerne aujourd'hui dans le monde plus de 600 millions de personnes de tous âges, en situation de handicap. En Europe ce sont près de 100 millions de personnes, dont 12 millions en France. Une étude menée auprès de plus de 600 grandes entreprises  américaines en 2013 indiquait que 31% d’entre elles considèrent ce marché comme intéressant, et que 7% ont d’ores et déjà entrepris des actions concrètes.

L’accessibilité ouvre de nouveaux usages. Elle est en soi un facteur d’innovation et une porte d’accès à des marchés nouveaux que les entreprises  ne peuvent aujourd’hui ignorer !

A lire également sur notre site

Taxe sur les services numériques : une approche imparfaite et nécessairement transitoire selon Syntec Numérique

12.07.2019

Après l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier, le Sénat a adopté aujourd’hui définitivement le projet de loi portant création d’une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés. Un dispositif imparfait, selon Syntec Numérique, qui ne doit être envisagé que de manière transitoire pour ne pas pénaliser l’écosystème national. 

Godefroy de Bentzmann réélu à la tête de Syntec Numérique

10.07.2019

Après avoir entériné la nomination de 9 administrateurs le 25 juin dernier, le conseil d’administration a procédé aujourd’hui à la réélection de Godefroy de Bentzmann à la présidence de Syntec Numérique. Après un premier mandat de 3 ans marqué par une forte mobilisation autour de la formation aux métiers du numérique et de l’application du RGPD en France, Godefroy de Bentzmann a pour ambition de poursuivre les grands chantiers de l’organisation professionnelle, notamment ceux axés autour de la formation, de l’inclusion et du développement durable.

Taxe sur les services numériques : une approche imparfaite et nécessairement transitoire selon Syntec Numérique

12.07.2019

Après l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier, le Sénat a adopté aujourd’hui définitivement le projet de loi portant création d’une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés. Un dispositif imparfait, selon Syntec Numérique, qui ne doit être envisagé que de manière transitoire pour ne pas pénaliser l’écosystème national. 

Trophée des ESN 2019 : Découvrez les nommés !

Le Jury du Trophée des ESN 2019 s'est réuni le 17 juin dernier pour désigner deux nommés par catégorie. Le 5 septembre 2019, c'est vous, le public, qui désignerez les lauréats lors du Rendez-vous des ESN !