Retour aux actualités

Lalée Pinoncély, By Lalée Communication

C'est la curiosité qui a poussé Lalée Pinoncély vers le numérique. De fil en aiguille, elle s'est lancée dans l'entrepreneuriat. Découvrez son témoignage!

Lalée Pinoncely

Femmes du Numérique : Pour commencer, quelle est votre définition du « numérique » ?

Lalée Pinoncély : Le numérique c’est la simplification de nombreux domaines. Je travaille à cela avec mes futures conférences : Easy Digital et le livre blanc qui sortira également fin d’année 2015

FDN : Les femmes, une opportunité pour le numérique. Le numérique, une opportunité pour les femmes. Qu’en pensez-vous ? Pourquoi avez-vous choisi ce secteur ?

LP : C’est incontestablement une belle opportunité pour les femmes et le secteur du numérique. Pour ma part, tout s’est fait tellement naturellement que je n’ai pas de règle, ni de dictat. Il est simplement amusant de constater que c’est une expertise de plus en plus appréciée chez les femmes. Par exemple, à l’heure ou les conseils d’administration doivent se féminiser, l’une des compétences recherchées chez les femmes est la maitrise du digital.  Comment suis je tombée dans le digital ?

Par la curiosité de décrypter un nouveau langage et des nouveaux signes que je ne connaissais pas. Certainement mon esprit scientifique ! Lorsque j’ai voulu reprendre une activité professionnelle, c’est le cabinet de conseils @IdCarrieres qui m’a conseillé de m’inscrire sur Twitter en 2012. Je découvre alors réellement la blogosphère et ce monde de la communication digitale, ou je me sens immédiatement... chez moi. En 2013, j’intègre l’équipe de la Journée de La Femme Digitale et je réalise que l’organisation d’évènements est faite pour moi.

FDN : Etre une femme entrepreneure, est-ce un plus ?

LP : Etre entrepreneur est un état d’esprit. Ce n’est pas forcément un plus.  Il faut savoir et accepter de changer ses plans en cours de route, se remettre en cause chaque jour et mettre tous les moyens dont on dispose pour atteindre son objectif. Ce n’est pas de tout repos mais c’est une vie grisante faite de déceptions parfois mais de joie souvent. Il faut rester lucide sans se laisser polluer par les émotions.

On ne sait jamais si on est entreprenur ou pas . Pour moi il était hors de question de mettre une pression dans ma famille, donc je ne voulais pas entreprendre quoi que ce soit. Et puis c’est arrivé, tout seul sans que je me rende compte. On se sent toujours trop jeune, trop vieux, trop mère de famille, trop quelque chose.. Il n’y a pas de moment idéal pour se lancer. Ca arrive comme une évidence, c’est tout !

FDN : Avez-vous eu des doutes, des hésitations, ou rencontré des difficultés dans votre création d’entreprise ?

LP : J’ai toujours aimé être entourée, échanger, écouter et partager mes bons plans. Lorsque les réseaux sociaux ont débarqué en masse, j’ai immédiatement senti que je pourrais y jouer ma carte. Relations virtuelles certes mais aussi et surtout des rencontres dans la vraie vie (IRL = in real life).

Amoureuse de tendances et toujours au fait des nouveautés digitales j’ai eu envie d’apporter un éclairage lucide et pertinent à un public peu rompu au jargon des "pubards" et "marketeurs"… Bien sur, les doutes font partis de mon parcours, je n’aime que les doutes … ils permettent d’évoluer ! Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières mais mon projet n’a eu de cesse d’évoluer. Ce n’est qu’au bout de trois ans que j’ai vraiment trouvé ma valeur ajoutée.

FDN : Présentez-nous votre projet. Comment cette idée est-elle née ? A quel besoin répondez-vous ?

LP : By Lalée est une agence de communication globale. Au départ ma mission était de fédérer un réseau d'influenceurs pour qu’ils deviennent de véritables ambassadeurs des marques dont je m’occupais. Puis s’est ajoutée l’organistion d’événements dont le rayonnement est amplifié sur le digital, avec des angles et des cibles réfléchis.

Des e-RP où de nombreux articles sont partagés et commentés, pour intensifier encore la notoriété d'une marque ou d'un événement. Les RP print, TV & radio ne sont pas en reste, avec la construction d'articles via, entre autre, le montage d'interviews et de rencontres one-to-one. Les relations publiques sont désormais un élément très important de By Lalée .

Projet en cours : permettre aux entreprises traditionnelles d’intégrer le digital dans leur stratégie à travers des formations ultra concrètes, des conférences EasyDigital pour les chefs d’entreprise et un livre blanc en cours d’ecriture… #StayTuned J

FDN : Au travers de votre activité professionnelle mais aussi de votre vie personnelle, comment défendez-vous l’égalité femme-homme ?

LP : Je ne me pose pas de question d’égalité. Je vis ma vis de femme, d’épouse, de mère pleinement et j’ai beaucoup de chance d’être très bien entourée et d’avoir été soutenue par un époux compréhensif. Dans ce monde du digital, être une femme n’est pas simple car c’est un milieu très masculin mais qui évolue…Les femmes doivent avoir confiance en elles !

FDN : Et vous, personnellement, comment êtes-vous parvenue à concilier vie professionnelle et vie familiale ?

LP :   Je vais vous décevoir : naturellement. Je n’ai pas l’impression d’avoir eu à concilier, négocier… Bien sur il faut une organisation bien réglée .

FDN : Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme qui hésite à travailler ou à créer son entreprise dans le secteur du numérique ?

LP : Foncez !! Fiez vous à votre intuition. Ne cherchez pas à aller trop vite et acceptez de changer de route. Allez doucement, regardez ce qui se fait autour de vous et cherchez à l’améliorer. Définissez vos critères de réussites et ne vous mettez pas trop la pression…

Biographie

Je vis entre Paris et Lyon et mène mon business en solo et en autodidacte. J’ai fait des études scientifiques, de biologie moléculaire et génétique.

Cet univers me pasionnait, j’adorais comprendre comment les choses interagissent entre elles. J’ai exercé une profession de chercheur quelques mois mais ce métier ne m’a pas comblé. J’ai du coup cessé toute activité professionnelle pour m’occuper de ma famille et mes enfants.

Mais je ne m’étais pas encore réalisée professionnellement. Je suis l’exemple même d’une reconversion professionnelle en autodidacte. Le numérique est un fabuleux tremplin pour se lancer et entreprendre.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Signature de la charte d’engagement pour la #mixité

Syntec Numérique a signé le protocole d’accord pour la mixité, l’emploi des femmes et la formation dans la filière du numérique

Le numérique, des études pour les femmes

Lors de la quatrième édition du trophée excellencia récompensant 8 lauréates, Gender Scan et Syntec Numérique ont dévoilé une enquête menée auprès de 547 répondants étudiants répondants.

Le Day-Click était présent au salon Européen de l'Education !

27.11.2019

Transformé en programme cette année, le Day-Click a pour ambition de présenter les métiers du numérique aux collégiens et lycéens. L'objectif ? Présenter l'attractivité du secteur et susciter des vocations auprès des jeunes talents !

L’application CPF est disponible !

26.11.2019

L'application du compte personnel de formation (CPF), Mon compte formation, est téléchargeable depuis jeudi 21/11/2019.