Retour aux actualités
21 jan 2014

NoMadMusic, ou la diffusion des nouveaux usages du numérique dans le monde artistique et culturel

Le numérique a révolutionné nos comportements et nos modes de consommation. Sa large diffusion a eu des impacts conséquents sur l’organisation et la viabilité même de certains secteurs de notre économie, telle que l’industrie de la production musicale, avec l’écroulement des ventes de disques. Cependant, la réponse à ces bouleversements se trouve souvent au sein même des champs des possibilités du numérique, comme le prouve le projet « NoMadMusic », ayant notamment l’ambition de rendre plus accessibles, via une plateforme multimédia, certains répertoires réputés difficiles, comme le jazz et le classique.

Personnes en réunion de travail

Deux professionnelles face à la mort programmée de l’industrie traditionnelle du disque

NoMadMusic est un projet issu de la rencontre de deux personnalités complémentaires, fortes de leurs expériences en management et développement de projets culturels. D’un côté, Hannelore Guittet, qui, après une formation d’ingénieur du son et directrice artistique au Conservatoire National supérieur de Musique et de Danse de Paris, travaille pour de nombreuses maisons de disques. De l’autre Clothilde Chalot, évoluant depuis 10 ans dans divers milieux culturels (Spectacle vivant,  opéra) et disposant d’une expérience de 3 ans déterminante au sein d’un  label.

Hannelore et Clothilde partageaient le même constat, celui d’un impact durable d’internet et des réseaux sociaux sur la communication et les modes de diffusion. Les labels physiques, de musique classique notamment davantage conservateurs, avaient trop tardé à s’emparer du numérique. La fin programmée de l’objet « Disque » et le développement d’une offre musicale désormais illimitée via internet bouleversaient le fonctionnement traditionnel de cette industrie et les modes de rémunération.

L’apport du numérique et du concept de « musique augmentée » pour décloisonner et revivifier un secteur

Face à la déliquescence d’un système, il convenait de s’appuyer sur les avantages de la révolution numérique. Les deux associées ont eu ainsi l’idée de développer une offre de services répondant aux attentes des consommateurs de cette génération « Shuffle », plus exigeante et moins fidèle, mais également à celles des musiciens professionnels, lassés des pratiques inadaptées des labels traditionnels et autres distributeurs, cramponnés à un format CD dépassé. NoMadMusic a donc innové en créant un nouveau modèle de production et de distribution, une plateforme innovante de partage et de découverte de musiques : une plateforme de musique augmentée. Ce concept préconise d’enrichir la musique grâce à l’ensemble des formes, formats et supports des nouveaux outils numériques multimédia permettant une créativité et de nouvelles approches répondant aux modes de consommation de mélomanes « connectés ».

NoMadMusic, c’est un e-label (ou label numérique) consacré à la musique classique, au jazz et aux musiques du monde, avec l’ambition de diffuser chaque mois un nouvel album sur la plateforme, téléchargeables en mp3 et surtout en qualité CD et HD, exigée par les artistes et les audiophiles. Enfin, pour répondre aux attentes du consommateur, les deux associées ont eu l’idée de développer des services annexes dédiés à son information tels qu’un webzine (ou magazine en ligne) hebdomadaire en accès libre dédié à toutes les musiques, porté par une rédaction professionnelle.

Le participatif comme philosophie, de l’organisation au financement 

Au-delà des deux associées, NoMadMusic est une équipe de 30 personnes composée de journalistes, d’artistes et musicologues, mais également des développeurs, associés à un graphiste, réunie au sein d’une structure associative. NoMadMusic dispose notamment de vrais comités éditorial et artistique, démontrant son exigence et son ambition en tant que Label.

Cette démarche participative a également été utilisée dans la recherche de financement, avec le recours aux services en matière de crowdfunding de Kisskissbankbank. Les deux fondatrices avaient en effet besoin de l’apport de 15000 Euros pour poursuivre leur développement et envisager des recrutements. Au-delà de l’apport de fonds, le crowdfunding représentait pour Hannelore et Clothilde un moyen d’impliquer les internautes autour de leur projet et  de fédérer une communauté motivée. 166 personnes répondirent à cet appel, devenant des alliés objectifs dans la défense et la diffusion de NoMadMusic. Ce type de financement, outre l’apport de fonds, représente un excellent moyen de communication et d’animation de réseau pour toucher un public au-delà des premiers cercles professionnels, amicaux et familiaux. Cette dimension participative, acte militant assumé par Clothilde et Hannelore, se retrouve également dans l’ouverture à l’ensemble des musiques, savantes ou non, mais également dans l’accès libre du webzine et aux livrets multimédias, sources d’informations et premiers pas vers la découverte de nouveaux univers. La parution prochaine d’un album de flamenco est déjà un bel exemple de cet esprit.

Hannelore et Clothilde souhaitent poursuivre en 2014 le renforcement de leur équipe, notamment dans les domaines du Community Management et de la Production/Diffusion et le développement de leur structure, en multipliant notamment les projets de partenariats avec des salles de spectacle/concert et des festivals.

 

A lire également sur notre site

Décès de Bruno Vanryb

15.01.2019

Hommage de Syntec Numérique à Bruno Vanryb

CAPES informatique, une décision politique forte saluée par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique

09.01.2019

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, a annoncé la création d’un CAPES informatique sur ​France Culture​. Les établissements de formation et les entreprises du numérique représentés par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique saluent, par la voix de leurs Présidents Alain Assouline, Godefroy de Bentzmann et Frédéric Dufaux, cette décision, demandée depuis fort longtemps par l’ensemble de l’écosystème numérique.

 

Palmarès des éditeurs de logiciels français en région Occitanie

Pour la première fois, Syntec Numérique, EY et Digital 113  s’associent pour réaliser une déclinaison du Top 250, le panorama des éditeurs de logiciels français, en région Occitanie. Basée sur un échantillon de 31 entreprises, cette étude met en lumière les performances économiques des éditeurs de logiciels de la région Occitanie.

Découvrez dans le communiqué de presse le classement des Top 30 des éditeurs de logiciels Occitanie !

Syntec Numérique s’affirme auprès du grand public !

01.02.2019

Découvrez notre trilogie de vidéos sur les métiers de la cybersécurité !