Retour aux actualités
Publié par
3 oct 2018

Nomination : Béatrice Lebouc rejoint Syntec Numérique en tant que Déléguée générale

Syntec Numérique a le plaisir d'annoncer l'arrivée de sa nouvelle Déléguée générale Béatrice Lebouc.

Béatrice Lebouc.jpg

Béatrice Lebouc est chargée de la mise en œuvre de la stratégie définie par le Conseil d’administration et par son Président en s’assurant de la satisfaction des adhérents dans le cadre du plan qualité.

Elle a également la responsabilité de toutes les ressources de Syntec Numérique : l’équipe de permanents et les moyens financiers.

Elle représente la chambre syndicale auprès des institutions régionales, nationales et européennes et plus généralement de l’écosystème formé par les acteurs de l’économie numérique en France.

Elle était depuis 2008 à la DFCG – Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion - au sein de laquelle elle a été successivement Directrice de la communication et des partenariats, puis, pendant 6 ans, Déléguée générale. Elle y gérait une équipe de 15 permanents et 3 200 adhérents.

Auparavant, elle a passé 10 ans chez Tarsus France en tant que Responsable des conférences et séminaires de formation puis Directrice de Programmes – Secteur Finances et Ressources Humaines.

Agée de 53 ans, ingénieure de formation en génie des logiciels applicatifs, spécialité Intelligence Artificielle, Béatrice a démarré sa carrière à l’international.

Voir sa vidéo de présentation ICI

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.