Retour aux actualités
Publié par
19 avr 2019

Notre-Dame de Paris : Syntec Numérique se mobilise pour apporter son expertise à la restauration de la cathédrale

Syntec Numérique exprime son émotion suite à l’incendie de la cathédrale Notre-
Dame de Paris et s’engage à déployer tout son écosystème dans la restauration de ce monument historique.

Notre Dame de Paris

Par la diversité de leurs métiers à haute valeur ajoutée, les adhérents de Syntec Numérique
disposent d’un panel de compétences et de moyens pouvant être mobilisés pour participer à
la reconstruction d’envergure que nécessite la cathédrale, et s’engagent donc à mettre à
disposition toutes leurs expertises qui seront nécessaires à la restauration.

Dans cette lignée, Syntec Numérique a d’ores et déjà confirmé, dès les premières heures, à
la Direction générale des entreprises (DGE) qu’elle mobiliserait toutes les entreprises de
son écosystème (édition de logiciels, conseil en technologies, services du numérique, etc.),
aussitôt que les besoins pour la reconstruction de Notre-Dame seront précisés, et ce avec
l’appui des technologies numériques (traitement et analyse des données, simulations 3D,
etc.).

Si le numérique soutient déjà largement les sociétés en général dans leur fonctionnement
voire dans leur création de valeur, cela est notamment vrai dans le domaine de la
construction et des travaux. Ainsi, les entreprises de construction ont recours à tout un
éventail de solutions numériques pour le pilotage de leur activité (gestion administrative et
financière, planning et suivi de chantiers, etc.), les cabinets d’architecture et d’ingénierie du
BTP utilisant également une panoplie d’outils digitaux pour la conception ou la maintenance
de bâtiments (CAO, BIM, GMAO…).

Concrètement à ce stade, Syntec Numérique propose d’une part une aide à l’analyse des
datas qui aurons été récupérées, et d’autre part d’utiliser des technologies nouvelles comme
l’impression 3D en béton pour reconstruire des parties complexes.

Enfin, pour assurer une meilleure surveillance et un suivi plus pointu d’entretien de la future
structure, Syntec Numérique suggère l’installation de systèmes connectés et intelligents.

« L’existence de répliques numériques nous permettront une réparation fidèle des parties détruites. Nous espérons que toutes les datas pourront être utilisées et nous mettons à la disposition du futur projet toutes les forces vives de nos entreprises pour servir le bien commun », commente Godefroy de Bentzman, Président de Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

#startups #FrenchTech #Next40...Nous nous exprimons !

18.09.2019

Paris, le 18 septembre 2019 - Emmanuel Macron a présenté hier soir sa stratégie pour booster la croissance des jeunes entreprises françaises, en annonçant notamment que les principaux investisseurs institutionnels français s’engageaient à flécher 5 milliards d’euros, sur trois ans, notamment vers les startups de la French Tech.

Syntec Numérique se réjouit de ces initiatives, indispensables à l’émergence de futurs champions français de la tech. L’organisation professionnelle appelle toutefois à ne pas oublier les startups en création qui, elles aussi, ont besoin d’accompagnement, financier, administratif (social, fiscal, …) et de mentorat !

Sommet G7 : l’industrie numérique mondiale appelle les dirigeants à aligner leurs politiques sur le numérique.

22.08.2019

Dans la perspective du Sommet du G7 qui se déroulera à Biarritz du 24 au 26 août, Syntec Numérique, Tech in France et l’AFNUM, réunies au sein de DIGITALEUROPE, invitent les leaders politiques à se concentrer sur deux défis majeurs de la transformation numérique.

Pour relever ces challenges, les organisations rappellent ainsi leur série de recommandations formulées le 28 juin dernier à l’occasion du Sommet d’Osaka.

#startups #FrenchTech #Next40...Nous nous exprimons !

18.09.2019

Paris, le 18 septembre 2019 - Emmanuel Macron a présenté hier soir sa stratégie pour booster la croissance des jeunes entreprises françaises, en annonçant notamment que les principaux investisseurs institutionnels français s’engageaient à flécher 5 milliards d’euros, sur trois ans, notamment vers les startups de la French Tech.

Syntec Numérique se réjouit de ces initiatives, indispensables à l’émergence de futurs champions français de la tech. L’organisation professionnelle appelle toutefois à ne pas oublier les startups en création qui, elles aussi, ont besoin d’accompagnement, financier, administratif (social, fiscal, …) et de mentorat !

2ème édition du panorama de la transformation des ESN

Très confiantes dans leur avenir, les ESN se concentrent sur la fidélisation des talents et l’innovation