Retour aux actualités

Le numérique au service de la transformation de l’industrie

Syntec Numérique salue la dynamique du plan d’action pour accélérer la transition des TPE, PME et ETI vers l’industrie du futur présenté aujourd’hui par le Premier ministre.

deux personnes échangeant une poignée de main avec une image représentant l'industrie du futur

Le Premier ministre a présenté le 20 septembre un plan d’action reposant sur deux initiatives qui visent à permettre aux entreprises industrielles de saisir les opportunités qu’offre le numérique :

  • un plan d’action pour accélérer la transition vers l’industrie du futur, avec notamment une sensibilisation des PME pour les inciter à s’engager dans une dynamique de modernisation de leur appareil productif et des « centres d’accélération » en s’appuyant sur les centres existants ;
  • un renforcement des écosystèmes territoriaux, avec notamment la mobilisation du Plan d’Investissement dans les Compétences et l’identification de 100 territoires d’industrie, afin d’y concentrer des moyens accrus en collaboration avec les régions.

Syntec Numérique se réjouit tout particulièrement de l’annonce de la reconduction sur deux ans du dispositif du suramortissement de 40%, visant à inciter au renforcement des investissements. La modernisation et la numérisation de l’industrie française, notamment des PME et des ETI, sont une ambition partagée par l’ensemble des acteurs du secteur du numérique, et Syntec Numérique s’était mobilisé sur ce sujet avec le Gimélec et le Symop.

Le Premier ministre a par ailleurs fixé à chaque filière l’objectif de mettre en place une plateforme industrielle, avec un appui financier du PIA et éventuellement, l’ouverture des données publiques. Syntec Numérique sera directement impliqué sur ce sujet dans le cadre du CNI Numérique.

Enfin, le Premier ministre a rappelé l’importance de la « convergence entre notre tissu industriel et [les] offreurs de solutions », et annoncé une extension du taux réduit brevet pour le secteur du logiciel et un taux réduit de taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité pour les data centers électro-intensifs, en contrepartie d’un engagement du secteur à diminuer la consommation électrique.

Le comité Industrie du futur de Syntec Numérique est engagé pour accompagner la transformation numérique des industries de tous les secteurs (robotisation, impression 3D, interfaces intelligentes, etc.) à la fois dans les processus industriels et les organisations.

Pour toute information sur le comité Industrie du futur et son fonctionnement, contactez Valentin Hueber : vhueber@syntec-numerique.fr

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Osez passer à l'industrie du futur !

L'outil de référence de Syntec Numérique fait peau neuve ! (Re)découvrez et partager l'essentiel de ce qu'il faut connaître pour bien démarrer un projet de transformation digitale d'entreprise indutrielle.

Semaine de l'Industrie : Syntec Numérique se mobilise pour promouvoir et accompagner l'Industrie du Futur

Le programme complet de Syntec Numérique pour tout savoir sur l'industrie du futur et ses clés de mise en œuvre.

Syntec Numérique lance ses Petits-déjeuners IA

Parce qu'il est capital que chacun puisse prendre toute la mesure des opportunités qu'offre l'IA, Syntec numérique vous convie à échanger une fois par mois sur les défis de ces technologies et les pistes pour les relever.

Taxe sur les services numériques : une approche imparfaite et nécessairement transitoire selon Syntec Numérique

12.07.2019

Après l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier, le Sénat a adopté aujourd’hui définitivement le projet de loi portant création d’une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés. Un dispositif imparfait, selon Syntec Numérique, qui ne doit être envisagé que de manière transitoire pour ne pas pénaliser l’écosystème national.