Retour aux actualités
25 sep 2019

Pacte Productif 2025 : Les 30 propositions du secteur numérique !

Syntec Numérique, France Digitale et TECH IN France ont remis ce jour à Cédric O, Secrétaire d’Etat au Numérique, leur contribution commune à la consultation lancée par le Gouvernement dans le cadre du Pacte Productif 2025.

Elle contient 30 propositions pour relever le défi de la transition numérique !

L’objectif du Pacte Productif est d’atteindre le plein emploi par l’augmentation de la production en France et l’adaptation de l’outil productif aux mutations économiques, en particulier par la transition numérique et écologique.

Au sein du groupe de travail dédié au Numérique, les trois organisations représentatives de l’écosystème, conscientes de la responsabilité qui leur a été confiée, ont détaillé 30 propositions concrètes, élaborées depuis le mois d’avril.

Ces propositions visent à répondre aux grands défis (notamment la difficulté à faire émerger des champions mondiaux ou encore  la formation et l’attraction des talents…),. Pour cela, la mobilisation de tous, institutions publiques, privées, entreprises, fonds d’investissement, organisations représentatives est essentielle.

Les 30 propositions se déclinent en 4 volets :

  • Adapter nos forces vives aux besoins de l’économie numérique
  • Créer un environnement favorable à la croissance des entreprises de l’économie numérique
  • Financer les start-ups
  • Développer des technologies et infrastructures stratégiques pour le numérique

Syntec Numérique, France Digitale et TECH IN France attendent à présent la réponse du Gouvernement à cette consultation, prévue à l’automne 2019 et espèrent voir les premières mesures prises en compte dans le projet de loi de finances 2020.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.