Retour aux actualités
Publié par
3 mar 2020

Palmarès Syntec Numérique, EY et ADN Ouest des éditeurs de logiciels français : la région Grand Ouest en ligne avec la croissance nationale

Pour la deuxième année consécutive, Syntec Numérique, EY et ADN Ouest s’associent pour réaliser une déclinaison du Top 250, le panorama des éditeurs de logiciels français, en région Grand ouest. Fondée sur un échantillon de 22 entreprises, cette étude met en lumière les performances économiques des éditeurs de logiciels de la région Grand Ouest.

Logo_2017_Top250

Chiffres clés des éditeurs de logiciels Grand Ouest

  • Une croissance régionale pérenne

Dans la région Grand Ouest, les éditeurs enregistrent une solide progression du chiffre d’affaires depuis 2016 : +26% sur 2 ans, +7% entre 2017 et 2018 (hors contribution d’Ubisoft, la croissance est de +21% sur 2 ans, +8% entre 2017 et 2018).

  • 2018 : 2 106,4 M€ (hors contribution d’Ubisoft, 260,9 M€)
  • 2017 : 1 972,7 M€ (hors contribution d’Ubisoft, 240,8 M€)
  • 2016 : 1 674,7 M€ (hors contribution d’Ubisoft, 214,8 M€)

Le chiffre d’affaires des éditeurs de la région Grand Ouest (hors contribution d’Ubisoft) est principalement réalisé en France (84% du chiffre d’affaires total).

Au niveau national : le chiffre d’affaires du secteur a bondi de 25% entre 2016 et 2018, et de 10% sur la seule année dernière. En 2018, les 319 éditeurs français du panel ont enregistré un revenu total de 16 milliards d’euros.

  • Une bonne santé qui crée des emplois

Les effectifs des participants régionaux atteignent 18 688 salariés en 2018 (2 703 hors contribution d’Ubisoft) avec une hausse de l’ordre de 2 518 salariés (275 nouveaux salariés hors contribution d’Ubisoft) par rapport à 2017. Sur 2 ans, la progression atteint 4548 salariés (470 salariés hors contribution d’Ubisoft). Moins nombreux qu’en 2018 mais tout de même optimistes, les éditeurs de la région Grand Ouest sont par ailleurs 82% à prévoir de recruter en 2019 – ils étaient 100% en 2018. En revanche, à l’image de l’ensemble du secteur numérique français, 73% ont actuellement des difficultés de recrutement. 

Au niveau national : c’est 26 299 emplois nets créés dans le secteur du logiciel au cours des deux dernières années. 87 % des éditeurs ont indiqué avoir rencontré des difficultés pour recruter en 2017.

  • L’innovation, moteur de la région

La R&D est plus que jamais au cœur de la stratégie de développement des éditeurs de logiciels locaux : 32% des effectifs des éditeurs de la région Grand Ouest sont dédiés à l’innovation. Ce pourcentage monte à 33% pour les éditeurs « pure players », éditeurs réalisant plus de 75% de leur chiffre d’affaires à travers l’activité d’édition. Ils s’appuient massivement sur les dispositifs mis en place pour l’écosystème : 71% ont recours au crédit impôt recherche et 76% ont mobilisé l’aide de Bpifrance par le passé.

Au niveau national : en 2018, l’ensemble des éditeurs du panel y consacrait 17,7 % de leurs effectifs (pour l’ensemble du panel) et 32,5% pour les pures players.

« Ce panorama représente cette année encore le dynamisme des éditeurs de logiciels français du Grand Ouest qui héberge des poids lourds internationaux comme Ubisoft : 26% de croissance sur deux ans ! Alors que les compétences numériques deviennent un enjeu primordial pour le secteur, 73% des entreprises rencontrent toujours des difficultés de recrutement ; Malgré tout, 82% d’entre elles prévoyaient d’augmenter leur effectif en 2019 et dans les années à venir ! », commente Jean-Christophe Pernet, associé EY en charge de l’étude.

« Cette nouvelle étude confirme que les régions Pays de la Loire et Bretagne, connues pour être des viviers de filières d’excellences, se distinguent par un écosystème riche et en bonne santé ! Les résultats sont parlants : croissance du chiffre d’affaires, recrutement en hausse et investissement dans l’innovation, la région Grand Ouest ne cesse de se développer », analyse Jean-Paul Chapron, délégué régional Pays-de-la-Loire de Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Résultats du sondage « Numérique & Post Covid-19 »

26.06.2020

A l’occasion de son etalk « Numérique : de quoi les Français ont-ils vraiment besoin » qui s’est tenu en direct de Paris le 24 juin, Syntec Numérique a dévoilé les résultats du sondage « Numérique et post Covid-19 » réalisé avec YouGov France. L’enseignement le plus parlant : 46% des Français se disent prêts à se reconvertir à un métier du numérique. Pourtant, force est de constater qu’un manque de formation les en empêcherait probablement.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Grand Angle ESN & ICT : l’enquête de référence pour valoriser les ESN et les ICT, acteurs incontournables de la transformation numérique !

Syntec Numérique et KPMG lancent pour la 3ème année consécutive l’enquête Grand Angle et le classement annuel des entreprises du numérique.

Cette année marque une nouveauté importante avec l’intégration des sociétés de conseil en technologies (ICT). Afin de faire écho à l’actualité, le questionnaire tient compte de la crise liée au Covid-19.