Retour aux actualités
6 fév 2015

Les parlementaires soutiennent la réforme de l'actionnariat salarié

Ceci fait suite à la mobilisation de Syntec Numérique vendredi 6 février 2015 qui appelait les parlementaires à soutenir la réforme de l'actionnariat salarié

main d'homme tenant le marteau de la justice

Dans le projet de loi sur la croissance, l’attractivité et l’égalité des chances économiques, l’article 34 prévoit une réforme de la fiscalité des mécanismes d’actionnariat salarié, permettant pour les entreprises en croissance une redistribution à leurs salariés.

La réforme envisagée remet la fiscalité française à un niveau comparable à celui de l’Allemagne et du Royaume-Uni. Ces mécanismes sont particulièrement importants pour les entreprises du numérique, qui peinent à attirer les talents et à la conserver. Il est également une forte incitation à entreprendre en France plutôt qu’ailleurs.
Cette réforme est aujourd’hui mise en danger par un amendement déposé par Karine Berger, Valérie Rabault et Pierre-Alain Muet, qui vise à la suppression pure et simple de l’article 34.

Syntec Numérique appelle les parlementaires à participer à la création d’une France compétitive et attractive et à ne pas voter cet amendement.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Contrat de chantier : mise au point

07.09.2017

Durant ces derniers mois plusieurs articles ou communiqués, parfois contradictoires, relatifs au positionnement de Syntec Numérique sur le contrat de chantier sont parus dans la presse. Une clarification nous semble donc nécessaire pour lever toute ambiguïté sur cette question. 

La République numérique n'est pas celle du repli sur soi

21.06.2016

Les organisations professionnelles du numérique – l’ASIC, France Digitale, le SFIB, Syntec Numérique et TECH IN France – s’inquiètent vivement des nouvelles dispositions introduites lors de l’examen du projet de loi pour une République numérique au Sénat. Ces 5 organisations appellent la représentation nationale à modifier le texte en Commission mixte paritaire le 29 juin prochain afin de préserver la vision positive qui animait le texte initial et ne pas céder à la tentation du repli sur soi ou du protectionnisme.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Grand Angle ESN & ICT : l’enquête de référence pour valoriser les ESN et les ICT, acteurs incontournables de la transformation numérique !

Syntec Numérique et KPMG lancent pour la 3ème année consécutive l’enquête Grand Angle et le classement annuel des entreprises du numérique.

Cette année marque une nouveauté importante avec l’intégration des sociétés de conseil en technologies (ICT). Afin de faire écho à l’actualité, le questionnaire tient compte de la crise liée au Covid-19.