Retour aux actualités
18 déc 2020

La place des femmes dans l’économie numérique pour le dernier petit déjeuner numérique à l’Assemblée de 2020

Paris - le 18 décembre 2020. A l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Katya Lainé, administratrice de Syntec Numérique et présidente du programme "Femmes du Numérique", Gilles Mezari, Administrateur de Syntec Numérique, Christine Hennion, députée LREM des Hauts de Seine et Présidente de la Fondation Femmes @ Numérique et Laure Castellazzi ont présenté devant les député.e.s un état des lieux de la place des femmes dans l’économie numérique.

Des échanges riches et constructifs avec notamment, Céline Calvez, députée LREM des Hauts-de-Seine, Danièle Hérin, députée LREM de l’Aude, Marion Lenne, députée LREM de Haute-Savoie et Carole Bureau-Bonnard, députée LREM de l’Oise.

Ce qu’il faut en retenir :

Les femmes sont sous-représentées dans le secteur numérique

  • La présence des femmes est de 27,9% dans le secteur numérique contre 47,6% dans l'économie (Source observatoire RH du cabinet Quatrat Etudes)
  • 85% des startups ont donc été fondées par une équipe 100% masculine (Source Sista)

Malgré une présence moindre, il existe une relative égalité des conditions de travail

  • Selon l’Observatoire des inégalités, les femmes touchaient en moyenne 18,5 % de moins que les hommes, l’écart dans le secteur du numérique entre les femmes et les hommes est 7,7% de moins pour les femmes
  • Les entreprises du numérique ont une forte conscience aux enjeux relatifs à la responsabilité sociétale des entreprises et accordent un rôle important à l’entreprise sur ces sujets, ce qui a des conséquences dans l’alignement des salaires et le recrutement.

La sous-représentation des femmes dans l’économie numérique et ses conséquences résulte de nombreux facteurs.

Des actions doivent être mise en place dès l’école primaire, où la notion de genre est moins ancrée et tout au long de la formation continue.  

Syntec Numérique a créé, en 2018, en partenariat avec Talents du Numérique, le Cigref, Social Builder, l’AFMD et la Conférence des grandes Ecoles, la fondation Femmes @ Numérique. Soutenue par le Gouvernement et placée sous l’égide de la Fondation de France, la fondation vise à fédérer les initiatives de l’écosystèmes pour « passer à l’échelle ».

Par ailleurs, depuis 2011, Syntec Numérique a placé les enjeux liés à la mixité au centre de ses missions, en créant le programme Femmes du Numérique, avec pour objectif de faire connaître et promoe.uvoir l’attractivité des métiers du numérique auprès des femmes et d’encourager et d’accompagner les femmes dans la reconversion vers les métiers du numérique.

A lire également sur notre site

Bilan 2020 et perspectives 2021 : Impacté en 2020, le secteur du numérique devrait connaître une forte croissance en 2021

07.07.2021

Numeum, le premier syndicat de représentation de l’écosystème numérique en France, dévoile les résultats de sa première conférence semestrielle de l’année.

Alors que la croissance du secteur du numérique avait été fixée à +1% pour 2021, les estimations sont nettement revues à la hausse : +4,8% de croissance attendue sur l’année en cours.

La cybersécurité à l’honneur du 7ème petit déjeuner à l’Assemblée nationale

02.07.2021

Le 2 juillet 2021, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Numeum a organisé le 7ème petit déjeuner numérique, cette édition portait sur le thème de la Cybersécurité

La nouvelle filière stratégique "Solution Industrie du Futur" se structure

09.09.2021

Créée le 9 avril 2021 par le Premier ministre Jean Castex, la filière S-I-F continue de se concrétiser avec la signature de son contrat stratégique par Agnès Pannier-Runacher et Frédéric Sanchez.

Lancement de la collecte formation professionnelle et apprentissage 2021

Votre entreprise est adhérente de l’opérateur de compétences, Atlas. Chaque année, elle contribue au financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage (CUFPA). 

En application du Décret n° 2020-1739 du 29 décembre 2020 relatif au recouvrement et à la répartition des contributions dédiées au financement de l’apprentissage et de la formation professionnelle.