Retour aux actualités
24 avr 2015

Qarnot computing, une solution de calcul verte

En amont de la future Conférence de Paris sur les changements climatiques, qui aura lieu le 30 novembre au 15 décembre 2015 à Paris, l’écosystème numérique doit engager une réflexion globale sur l’empreinte écologique de ses solutions et services. Dès 2013, Syntec Numérique s’était saisi du sujet et avait participé à la rédaction d’un livre vert sur l’écoconception des logiciels et services numériques, présenté comme un atout indispensable à la rentabilité

Personnes en réunion de travail

Les PME du numérique ne sont pas en reste. La démarche de Qarnot computing est en tout point exemplaire sur cette prise en compte de ces nouveaux enjeux, en offrant une alternative écologique et économique aux Data Centers classiques

Qarnot computing est un acteur de Cloud HPC, crée en 2010 et incubé au sein de Telecom ParisTech, qui a conçu une nouvelle proposition de valeur en ne se concentrant plus simplement sur le prix et la puissance, mais en incluant les notions d’efficience et d’impact écologique. L’entreprise offre un service cloud HPC complet et traditionnel : Prêt à l’emploi (Saas, PaaS) ou à la demande (CPU facturé à la minute), basé sur deux innovations majeures, la plateforme de distribution Q.ware et le radiateur numérique Q.rad. Elle vend ainsi de la puissance informatique en mode Cloud sans stockage ni hébergement.

Qarnot computing a bénéficié de l’accompagnement traditionnel des PME du numérique : Aides régionales Paris Région Entreprises (AIMA …) et nationales (CIR), mais également d’aides européennes dédiées aux PME dans le cadre du programme Horizon 2020 (Open disruptive innovation scheme). La période 2010-2013 est marquée par un effort important de R&D, avec en conclusion un dépôt de brevet. La commercialisation  et la commercialisation débutent en 2013. En 2014, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires d’un million d’Euros, constitué essentiellement par la vente de machine et de calcul, et emploie une vingtaine de personnes.

Rentabilité et « recyclabilité » : une alternative aux Data centers énergivores

Le principe mis en avant par Qarnot computing est simple : à chaque étape de la chaîne de valeur, le matériel le plus rentable est celui qui est le plus « vert ». La « recyclabilité » donne de la
valeur à ce que nous considérions, il y a encore peu, comme de simples déchets désuets voire impalpables. Progressivement, ces déchets deviennent les gisements de l’économie circulaire.

Ainsi, le dégagement de chaleur issu de calcul à une valeur ! Cette idée est venue à Paul Benoit, président-fondateur de l’entreprise alors qu’il travaillait dans le secteur de la banque sur les supercalculateurs employés massivement. La chaleur produite par ces machines nécessitait de les refroidir constamment occasionnant un surcout énergétique et un impact écologique non négligeable. On estime ainsi que les data centers consomment 2 % de l’électricité mondiale, dont 50 % pour leurs systèmes de refroidissement.

Son concept repose sur la récupération de la chaleur émise par l’emploi de calculs intensifs HPC et diffusé par des radiateurs, les Q.Rads, sans résistance électrique mais disposant d’une carte-mère.

Cette chaleur générée par le travail des processeurs dans les Q.rads est dissipée gratuitement dans tous types de locaux et peut ainsi être mise à disposition de certaines populations défavorisées ne pouvant accéder aux sources traditionnelles couteuses. Le service Cloud de Qarnot computing distribue les charges de calcul de manière sûre et efficace sur le parc de radiateurs, selon les besoins de chauffage des hôtes et les besoins en ressources des clients HPC. Par ailleurs, l’électricité consommée par le Q. Rad est entièrement remboursée à l’hôte.

Evangélisation et prise de risque, un combat permanent

Parmi les premiers clients de Qarnot computing en radiateur Q.rad, citons la RIVP,  la régie Immobilière de la Ville de Paris ou l’école d’ingénieurs Télécom ParisTech. 350 machines sont d’ores et déjà déployées.

En matière de cloud HPC, des contrats ont déjà été signés en France avec de grands noms (BNP Paribas, Air liquide) et Qarnot computing souhaite désormais se développer au Luxembourg auprès des banques, assurances et autres entreprises industrielles. Cependant, Miroslav Sviezeny
directeur général, insiste sur la difficulté de convaincre les grandes entreprises à passer sur le cloud HPC. Au-delà de la prise de conscience et de la communication des grands groupes sur l’innovation, le green et la RSE, il regrette la frilosité et l’absence de prise de risque pour le déploiement concret d’une telle offre.

Les objectifs de l’entreprise pour les mois à venir consistent en le développement et le déploiement d’une nouvelle version de radiateurs accessibles aux particuliers intégrant un ensemble de services et d’objets connectés, notamment des fonctions domotiques : capteur de qualité de l’air, recharge sans fil, haut-parleur, capteur de lumière etc. L’ambition est de créer ni plus ni moins à terme l’« Iphone du chauffage ». Souhaitons-leur un même succès !

A lire également sur notre site

Syntec Numérique soutient la proposition de l’OCDE en matière de fiscalité de l’économie numérique

11.10.2019

L’OCDE a publié mercredi sa proposition d’approche unifiée afin de répondre aux enjeux du pilier 1 de BEPS (Base Erosion and Profit shifting)1. Cette proposition du Secrétariat soumise à consultation publique vise à concilier les différentes approches nationales et renouer le dialogue au sein de l’OCDE sur ce sujet hautement discuté.

Time to rethink ePrivacy: Syntec Numérique s'associe à 60 organisations européennes

08.10.2019

Le projet de règlement ePrivacy a été proposé en janvier 2017 et reste encore à l'ordre du jour du Conseil de l'UE après deux ans et demi de discussions approfondies. Alors que le Conseil a examiné différentes pistes d'amélioration du texte, de nombreuses questions importantes restent sans réponse et les amendements continuent à créer plus de confusion que de clarté. 

Syntec Numérique soutient la proposition de l’OCDE en matière de fiscalité de l’économie numérique

11.10.2019

L’OCDE a publié mercredi sa proposition d’approche unifiée afin de répondre aux enjeux du pilier 1 de BEPS (Base Erosion and Profit shifting)1. Cette proposition du Secrétariat soumise à consultation publique vise à concilier les différentes approches nationales et renouer le dialogue au sein de l’OCDE sur ce sujet hautement discuté.

9ème édition du Panorama Top 250 des éditeurs de logiciels français

Syntec Numérique et EY présentaient hier soir les résultats de la neuvième édition du Top 250 des éditeurs de logiciels français, le panorama de référence du secteur portant cette année sur plus de 300 entreprises. La filière reste extrêmement dynamique et innovante en France malgré des difficultés de recrutement qui continuent de l’impacter.