Retour aux actualités
Publié par
3 avr 2018

Rapport Villani : Syntec Numérique se réjouit de la priorité nationale donnée à l’IA et se met en ordre de marche

Alors que le Président de la République vient d’annoncer la stratégie nationale pour l’intelligence artificielle au Collège de France, Syntec Numérique se réjouit que l’exécutif prenne à bras le corps la problématique de l’intelligence artificielle pour qu’elle se diffuse à l’ensemble de l’économie. C’était une revendication essentielle de la chambre professionnelle.

Rapport IA Villani

Le plan annoncé jeudi par le Président répond en effet à plusieurs enjeux décisifs de l’IA :

 

  • L’effort en matière de recherche pour générer des innovations de rupture. Il s’agit bien d’attirer les meilleurs chercheurs mondiaux comme il est important de mutualiser les données pertinentes pour la recherche et l’innovation ;
  • L’encouragement d’une économie de la donnée et la levée des verrous réglementaires. Syntec Numérique ne peut que se féliciter de la mise en place, notamment à l’échelle européenne, d’une politique de la donnée offensive, émanant des organismes public mais aussi du secteur privé, pour favoriser l’accès, le partage et la circulation d’une plus grande masse de données ;
  • La formation aux nouveaux métiers de l’intelligence artificielle. Syntec Numérique milite depuis plusieurs années pour mieux orienter le système de formation professionnelle français, notamment sur les nouveaux métiers de l’IA ;
  • La diffusion de l’IA dans l’ensemble de l’économie permettant de forts gains de productivité pour doper la croissance. L’industrialisation de l’IA et sa systématisation dans le processus de production de biens ou de services permettront de doubler la croissance française d’ici 2035 grâce à une hausse générale de la productivité de l’économie.

Syntec Numérique salue les montants engagés (1,5 milliard d’euros sur 5 ans), la qualité et la pertinence des axes porteurs d’un développement économique et culturel français, qui sont au centre de son engagement.
Syntec Numérique consacre depuis plusieurs années une large partie de ses travaux, via ses différents comités Innovation & Technologies, Santé, et la commission Formation-Emploi aux enjeux de l’intelligence artificielle.

La chambre professionnelle poursuit cette mobilisation en proposant un format élargi de travail, de débat et de diffusion, permettant la mise en oeuvre opérationnelle du plan annoncé par le Président de la République et le développement concret des différentes propositions qu’il comporte.

Pour Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique : « L’implication personnelle du Président de la République est un signal fort pour impulser une vraie dynamique permettant de créer dans notre pays des champions mondiaux de l’intelligence artificielle. Les instances dirigeantes de Syntec Numérique vont maintenant largement se mobiliser pour en assurer le déploiement et embarquer le maximum de forces vives dans ce défi pour l’avenir. »
 

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Taxe sur les services numériques : une approche imparfaite et nécessairement transitoire selon Syntec Numérique

12.07.2019

Après l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier, le Sénat a adopté aujourd’hui définitivement le projet de loi portant création d’une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés. Un dispositif imparfait, selon Syntec Numérique, qui ne doit être envisagé que de manière transitoire pour ne pas pénaliser l’écosystème national. 

Godefroy de Bentzmann réélu à la tête de Syntec Numérique

10.07.2019

Après avoir entériné la nomination de 9 administrateurs le 25 juin dernier, le conseil d’administration a procédé aujourd’hui à la réélection de Godefroy de Bentzmann à la présidence de Syntec Numérique. Après un premier mandat de 3 ans marqué par une forte mobilisation autour de la formation aux métiers du numérique et de l’application du RGPD en France, Godefroy de Bentzmann a pour ambition de poursuivre les grands chantiers de l’organisation professionnelle, notamment ceux axés autour de la formation, de l’inclusion et du développement durable.

Taxe sur les services numériques : une approche imparfaite et nécessairement transitoire selon Syntec Numérique

12.07.2019

Après l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier, le Sénat a adopté aujourd’hui définitivement le projet de loi portant création d’une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés. Un dispositif imparfait, selon Syntec Numérique, qui ne doit être envisagé que de manière transitoire pour ne pas pénaliser l’écosystème national. 

Trophée des ESN 2019 : Découvrez les nommés !

Le Jury du Trophée des ESN 2019 s'est réuni le 17 juin dernier pour désigner deux nommés par catégorie. Le 5 septembre 2019, c'est vous, le public, qui désignerez les lauréats lors du Rendez-vous des ESN !