Retour aux actualités
Publié par
8 sep 2017

#RDVGrenelle : le secteur numérique participe pleinement à la reprise avec plus de 19 000 emplois nets créés en 2016

Conformément à sa volonté de proposer une analyse trimestrielle de la conjoncture, la Ministre du Travail est revenue mardi 5 septembre sur la situation et les perspectives de l’emploi en France.

schéma représentant des courbes de cotation

Concentrée sur le deuxième trimestre 2017, elle a notamment insisté sur l’accélération de la création d’emploi dans le secteur privé (+91 700 emplois créés sur le trimestre), en hausse pour le 11ème trimestre consécutif soit depuis presque 3 ans. Le secteur numérique participe pleinement à ce dynamisme en créant des emplois pour la 6ème année consécutive.

En effet, Syntec Numérique annonce la création nette de plus de 19 000 emplois en 2016* dans le logiciel et les services informatiques, portant les effectifs du secteur à 447 000 salariés*. En 2015, le secteur avait déjà créé plus de 15 000 emplois nets. Ces chiffres viennent illustrer le dynamisme des entreprises du secteur numérique, qui fait pourtant face à une pénurie de compétences sur certains profils.

Pour Syntec Numérique, les jeunes doivent s’emparer des opportunités offertes par le secteur. L’initiative « Day-Click », qui aura lieu le 21 novembre 2017 au CENTQUATRE - Paris, permet de faire découvrir les métiers du numérique et les sociétés qui accompagnent la transformation digitale de la France afin de susciter des vocations. Afin de poursuivre cet élan, Syntec Numérique souhaite par ailleurs que les efforts pour la formation au numérique se poursuivent. Ainsi, les cursus de formation initiale ou continue doivent être continuellement adaptés à l’évolution des technologies et des organisations de nos entreprises. Le cahier de campagne de Syntec Numérique « Réinventer la formation grâce au numérique » formule 10 propositions afin de renforcer l’adéquation entre la formation et les besoins des entreprises

* Source : Bipe, exploitation des données Acoss 2016

** Conférence semestrielle Syntec Numérique, mars 2017

« Nous nous félicitons de ces nouvelles données qui confirment l’attractivité de notre filière et combattent les clichés liés à la destruction de l’emploi par le numérique ! Notre secteur est aujourd’hui l’un des plus dynamiques, tant au niveau national qu’international, et plus que jamais porteur d’avenir : nous ne connaissons pas en effet la majorité des métiers et des compétences que le numérique créera demain. Nous invitons donc vivement les nouvelles générations à se diriger vers notre filière, source d’opportunités de carrière, et en recrutement perpétuel », commente Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique.

Chiffres clés du secteur numérique

  • 447 000 salariés en 2016
  • Près de 47000 recrutements de cadres en 2016
  • 94 % de CDI
  • 69 % de cadres
  • 49,4 K € de rémunération brute moyenne (temps plein)

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Taxe sur les services numériques : une approche imparfaite et nécessairement transitoire selon Syntec Numérique

12.07.2019

Après l’Assemblée nationale le 4 juillet dernier, le Sénat a adopté aujourd’hui définitivement le projet de loi portant création d’une taxe sur les services numériques et modification de la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés. Un dispositif imparfait, selon Syntec Numérique, qui ne doit être envisagé que de manière transitoire pour ne pas pénaliser l’écosystème national. 

Godefroy de Bentzmann réélu à la tête de Syntec Numérique

10.07.2019

Après avoir entériné la nomination de 9 administrateurs le 25 juin dernier, le conseil d’administration a procédé aujourd’hui à la réélection de Godefroy de Bentzmann à la présidence de Syntec Numérique. Après un premier mandat de 3 ans marqué par une forte mobilisation autour de la formation aux métiers du numérique et de l’application du RGPD en France, Godefroy de Bentzmann a pour ambition de poursuivre les grands chantiers de l’organisation professionnelle, notamment ceux axés autour de la formation, de l’inclusion et du développement durable.

Note de conjoncture 1er semestre 2019

Une année 2018 très positive, la confiance domine pour 2019