Retour aux actualités
21 juin 2016

La République numérique n'est pas celle du repli sur soi

Les organisations professionnelles du numérique – l’ASIC, France Digitale, le SFIB, Syntec Numérique et TECH IN France – s’inquiètent vivement des nouvelles dispositions introduites lors de l’examen du projet de loi pour une République numérique au Sénat. Ces 5 organisations appellent la représentation nationale à modifier le texte en Commission mixte paritaire le 29 juin prochain afin de préserver la vision positive qui animait le texte initial et ne pas céder à la tentation du repli sur soi ou du protectionnisme.

main d'homme tenant le marteau de la justice

La France vit une véritable transformation numérique qui s’observe déjà sans ambiguïté au niveau de l’emploi. Selon une étude de Pôle Emploi parue en avril 2016, il a progressé dans le numérique, de 2009 à 2014, à un rythme quatre fois plus rapide que dans l'ensemble de l'économie : de 2,6 % contre + 0,6 %.

Mais la France pourrait faire mieux encore ! Selon McKinsey, notre pays pourrait gagner 100 milliards d’euros supplémentaires de PIB par an, dès 2020, s’il accélérait précisément la transformation numérique, avec à la clé, gageons-le, davantage d’emplois.

 

Lire la suite du communiqué ci-dessous.

A lire également sur notre site

Contrat de chantier : mise au point

07.09.2017

Durant ces derniers mois plusieurs articles ou communiqués, parfois contradictoires, relatifs au positionnement de Syntec Numérique sur le contrat de chantier sont parus dans la presse. Une clarification nous semble donc nécessaire pour lever toute ambiguïté sur cette question. 

Syntec Numérique se réjouit du compromis équilibré obtenu en commission mixte paritaire (CMP) concernant le projet de loi pour une République numérique

01.06.2016

Syntec numérique salue le travail et la sagesse des membres de la CMP, notamment des deux rapporteurs Luc Bélot et Christophe-André Frassa, et l’approche constructive du Gouvernement. Des versions antérieures avaient suscité de vives craintes parmi la profession. Elles sont en partie levées. L’ambition initiale du texte, entre circulation des données, protection des individus et accès pour tous au numérique, semble retrouvée.

Signature de la charte d’engagement pour la #mixité

Syntec Numérique a signé le protocole d’accord pour la mixité, l’emploi des femmes et la formation dans la filière du numérique