Retour aux actualités
26 fév 2015

Sondage Syntec Numérique - Odoxa – février 2015

87 % des Français considèrent que l’enseignement du numérique à l’école favorisera l’insertion professionnelle de leurs enfants A l’occasion de sa dernière conférence de presse, François Hollande a notamment annoncé que le numérique serait enseigné du primaire à la terminale.

bloc notes sur un ordinateur portable

Dans le cadre de leurs « rendez-vous de l’innovation », Syntec Numérique et l’institut de sondage Odoxa2 ont donc souhaité faire le point sur ce grand projet : les Français sont-ils convaincus de l’intérêt et de l’impact de l’apprentissage du numérique, impulsé par le Président de la République ? 

Les Français et la « e-Education »

  • 70 % considèrent la France « en retard » sur ce sujet 
  • 87 % estiment que l’enseignement du numérique permettra aux élèves de développer des compétences recherchées sur le marché du travail 
  • 58 % pensent que la création d’une matière spécifique est nécessaire pour enseigner efficacement le numérique à l’école

Le numérique à l’école : une priorité pour une grande majorité de la population

Plus de deux Français sur trois considèrent l’Hexagone « en retard » par rapport aux autres pays développés. Cette sévérité est notamment partagée par 68 % des 18 – 24 ans, principaux concernés par cette révolution numérique à laquelle ils accordent toutes les vertus.

Sans appel, cette position traduit avant tout une véritable prise de conscience de la population : l’école doit aujourd’hui se projeter dans l’avenir et passer à l’ère du numérique. Les Français identifient à ce titre des bénéfices à plusieurs niveaux : 

  • former les élèves aux compétences indispensables pour trouver un emploi (87 %) 
  • développer l’esprit critique sur les informations accessibles en ligne (76 %) 
  • redonner le goût de l’apprentissage en modernisant les pratiques pédagogiques (65 %) 
  • rapprocher les écoles et les acteurs locaux (65 %) 
  • réduire les inégalités sociales entre les élèves (57 %)

« L’ouverture précoce aux grands concepts de la science et technique informatique est essentielle. Elle répond à deux enjeux majeurs : donner des clés aux élèves pour comprendre le monde qui les entoure et leur permettre de devenir acteurs de cet écosystème, et non plus de simples consommateurs du numérique, mais aussi d’accéder aux nombreux emplois futurs pour lesquels la connaissance des savoirs numériques sera indispensable », explique Muriel Barnéoud, présidente du Collège éditeurs de Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Transformation de la fonction juridique : interview de Vanessa Gourmelon, juriste senior secteur Banque Assurance, IBM France

Grâce aux méthodes agiles et aux outils collaboratifs, le numérique facilite la capitalisation des connaissances, gage d’efficacité accrue en entreprise pour le juriste.  

Découvrez les candidats 2020 au poste d'administrateur

A l’occasion de son Assemblée générale, mardi 29 septembre 2020, Syntec Numérique va procéder au renouvellement d’une partie de son Conseil d’administration.

Questions/Réponses du Ministère du travail relatif au Plan de relance de l'alternance

1 oct 2020

Dans le cadre du plan de relance de l'alternance, le Ministère du travail a publié un Questions/Réponses relatif à la mise en oeuvre des annonces gouvernementales : aide à l'embauche d'alternants, aide à l'embauche de jeunes diplômés...