Retour aux actualités
18 sep 2019

#startups #FrenchTech #Next40...Nous nous exprimons !

Paris, le 18 septembre 2019 - Emmanuel Macron a présenté hier soir sa stratégie pour booster la croissance des jeunes entreprises françaises, en annonçant notamment que les principaux investisseurs institutionnels français s’engageaient à flécher 5 milliards d’euros, sur trois ans, notamment vers les startups de la French Tech.

Syntec Numérique se réjouit de ces initiatives, indispensables à l’émergence de futurs champions français de la tech. L’organisation professionnelle appelle toutefois à ne pas oublier les startups en création qui, elles aussi, ont besoin d’accompagnement, financier, administratif (social, fiscal, …) et de mentorat !

Viuel Next40

Syntec Numérique salue l’engagement du Gouvernement, qui s’est mobilisé auprès des acteurs institutionnels pour développer les fonds late-stage accessibles aux entreprises prometteuses, startups devenues grandes et qui comptent désormais dans le secteur. Les 5 milliards d’euros investis (2 milliards accessibles aux fonds non cotés et les 3 milliards accessibles aux fonds cotés) sont une première étape essentielle au développement des licornes françaises. L’organisation professionnelle espère qu’ils permettront de démontrer l’importance d’investissements complémentaires. Comme souligné par le rapport Tibi, il est impératif que la France développe encore le financement des startups pour faire émerger les prochains leaders mondiaux du numérique.

Syntec Numérique applaudit également l’engagement et la confiance des investisseurs institutionnels qui vont apporter leurs fonds aux startups : la place stratégique des entreprises de la filière du numérique pour l’ensemble de l’économie reçoit ainsi la reconnaissance du monde financier.

L’organisation professionnelle se félicite par ailleurs de la volonté du Gouvernement de faciliter les démarches et obligations administratives des startups et rappelle que cette simplification est cruciale pour toutes les entreprises ; elle se réjouit aussi du souhait de transformer les administrations au contact des entreprises pour en faire de véritables partenaires, attachés à aider les entreprises à apprendre, grandir et se développer dans une relation de confiance réciproque.

« Le Président montre qu’il entend poursuivre la dynamique engagée avec la loi Pacte pour renforcer encore l’attractivité de la France et pour encourager le fléchage des fonds vers l’économie numérique. Cette initiative va dans le bon sens et nous espérons qu’elle participera à l’émergence de futur géants Français de la tech. Pour autant, n’oublions pas que les entreprises visées par les 5 milliards d’euros ne sont pas les seules. Les plus petites, celles en création par exemple, ont aussi besoin de soutien et nécessitent de pouvoir accéder à des fonds plus facilement pour devenir elles aussi les futures licornes ! » commente Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Signature de la convention tripartite pour soutenir la transformation numérique de la Région Grand Est

26.11.2019

Syntec Numérique, la Région Grand Est et Grand E-nov annoncent la signature d’une convention tripartite pour soutenir la transformation digitale dans le Grand Est.

Le Day-Click était présent au salon Européen de l'Education !

27.11.2019

Transformé en programme cette année, le Day-Click a pour ambition de présenter les métiers du numérique aux collégiens et lycéens. L'objectif ? Présenter l'attractivité du secteur et susciter des vocations auprès des jeunes talents !

L’application CPF est disponible !

26.11.2019

L'application du compte personnel de formation (CPF), Mon compte formation, est téléchargeable depuis jeudi 21/11/2019.