Retour aux actualités
Publié par
17 mai 2017

Syntec Numérique souhaite un gouvernement Macron 100% numérique

Syntec Numérique se félicite de la nomination d’un Secrétaire d’Etat chargé du Numérique directement placé auprès du Premier ministre et appelle l’ensemble du gouvernement d’Emmanuel Macron à se saisir de la transformation numérique.

Matignon nouveau gouvernement 2017

Alors que Syntec Numérique avait appelé pendant la campagne à rattacher le sujet du Numérique auprès du Premier ministre, la nomination de Mounir Mahjoubi en tant que Secrétaire d'Etat au Numérique auprès d’Edouard Philippe constitue un signal fort quant à la volonté du gouvernement d'Emmanuel Macron de s’emparer de ce sujet.

« Mounir Mahjoubi est un fin connaisseur de ces sujets, dont le talent sera précieux pour mettre en œuvre les mesures identifiées par Emmanuel Macron dans son programme pour réussir la transition numérique de la France » indique Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique.  

Au-delà de ce Secrétariat d’Etat au Numérique, Syntec Numérique appelle l’ensemble du gouvernement à s’emparer des sujets liés au numérique, afin que le quinquennat d’Emmanuel Macron qui s’ouvre soit celui de la transformation numérique du pays.

« La transformation numérique impacte notre secteur, mais aussi l’industrie, l’économie en général, le monde du travail, la défense, la santé, la ville, l’éducation ou encore la formation. Chaque ministre devra donc intégrer la révolution numérique dans son action » commente Godefroy de Bentzmann.

Enfin, Syntec Numérique se réjouit de la place accordée à l’Europe au sein du Gouvernement, avec la nomination de Jean-Yves Le Drian à l’Europe et aux Affaires étrangères, et celle de Marielle de Sarnez aux Affaires européennes.

« Syntec Numérique a défendu tout au long de la campagne l’importance d’une relance de la politique européenne de la France, afin que les grands chantiers tels que la construction d’un marché unique numérique et d’une économie européenne de la donnée puissent aboutir » conclue Godefroy de Bentzmann.

Syntec Numérique se tient à la disposition de ce nouveau gouvernement pour engager sans attendre les actions nécessaires à la transition numérique de la France. 

Pour rappel, Syntec Numérique avait formulé une série de propositions pour placer le numérique au cœur de la campagne présidentielle :

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Invalidation du Privacy Shield : le secteur numérique s’inquiète de l’impact immédiat et demande des mesures transitoires, en vue d’un cadre protecteur stabilisé

25.09.2020

L’Asic, Syntec Numérique et TECH IN France rappellent leur attachement à un haut niveau d’exigence en matière de protection des données des citoyens et des acteurs économiques. La décision récente de la CJUE concernant le « Privacy Shield », rappelant cette exigence, implique un réexamen des régimes de la donnée vis-à-vis des pays tiers. Toutefois, dans la période intermédiaire, des mesures transitoires devront être mises en œuvre afin de sécuriser juridiquement l’activité de toutes les entreprises concernées.

Accords Ségur de la Santé : le secteur de la santé fait enfin un pas significatif vers le numérique !

28.07.2020

Syntec Numérique et TECH IN France se réjouissent des avancées des accords du Ségur de la santé et, plus particulièrement, l’investissement de 2 milliards d’euros qui va être consacré au numérique en santé.

Invalidation du Privacy Shield : le secteur numérique s’inquiète de l’impact immédiat et demande des mesures transitoires, en vue d’un cadre protecteur stabilisé

25.09.2020

L’Asic, Syntec Numérique et TECH IN France rappellent leur attachement à un haut niveau d’exigence en matière de protection des données des citoyens et des acteurs économiques. La décision récente de la CJUE concernant le « Privacy Shield », rappelant cette exigence, implique un réexamen des régimes de la donnée vis-à-vis des pays tiers. Toutefois, dans la période intermédiaire, des mesures transitoires devront être mises en œuvre afin de sécuriser juridiquement l’activité de toutes les entreprises concernées.

Transformation de la fonction juridique : interview de Vanessa Gourmelon, juriste senior secteur Banque Assurance, IBM France

Grâce aux méthodes agiles et aux outils collaboratifs, le numérique facilite la capitalisation des connaissances, gage d’efficacité accrue en entreprise pour le juriste.