Retour aux actualités
Publié par
27 mar 2015

Télémédecine : des engagements de simplification administrative annoncés dans le cadre du Comité Stratégique de Filière Santé

Le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, et les syndicats industriels (SNITEM et Syntec Numérique) annoncent la mise en ligne sur leurs sites respectifs du rapport élaboré par le groupe de travail sur la télémédecine réuni dans le cadre du Comité Stratégique de Filière Santé.

médecin travaillant sur une tablette numérique

Le Contrat de Filière Industries et Technologies de Santé, conclu en juillet 2013 entre l’Etat et les représentants de fédérations industrielles, comporte une mesure (dite « mesure 33 ») dédiée à faciliter le développement de la e-santé, reconnue comme filière d’avenir stratégique à fort potentiel de développement. 

Le groupe de travail mixte (« GT 33 »), chargé de la mise en œuvre de ces engagements a associé les représentants des pouvoirs publics (DGOS, DSSIS, DGE, DGRI, ASIP Santé, ANAP, HAS, CNAMTS, ANSM) et des syndicats industriels (SNITEM, Syntec Numérique) sous la co-présidence de Pierre LEURENT (Syntec Numérique et SNITEM) et de Philippe BURNEL (ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes). Il rend public aujourd’hui son rapport d’activité et annonce un ensemble d’engagements visant à faciliter le déploiement de la télémédecine.

Ce rapport élaboré sur la base des retours d’expérience des porteurs de projet, comporte six engagements qui visent à répondre aux difficultés concrètes rencontrées lors de l’élaboration ou de la mise en œuvre d’un projet de télémédecine.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

CORONAVIRUS COVID-19 : Point de situation et information

28.02.2020

Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée de plusieurs cas de pneumonies de cause inconnue dans la ville de Wuhan en Chine. Le virus, jusqu’ici inconnu, est un coronavirus. Il a été dénommé COVID-19.

Trente-huit cas d’infection par le coronavirus (COVID-19) ont été notifiés en France au 28 février.

Parmi ces 38 cas, 2 patients, un touriste chinois et un Français de 60 ans, sont décédés, 24 patients restent hospitalisés et Les 12 autres, guéris, sont sortis.

Numériser le système de santé pour réussir la transformation des industries de santé

21.06.2019

Syntec Numérique et LESISS (Les Entreprises des Systèmes d’Information Sanitaires et Sociaux) saluent les conclusions de l’étude PIPAME « Industrie du futur – enjeux et perspectives pour la filière industries et technologies de santé » publiée le 19 juin 2019, et contribueront activement à la mise en œuvre de ses recommandations, en particulier dans le cadre du comité stratégique de filière Industries et Technologies de Santé.

Pour aboutir pleinement, la transformation des industries de santé doit pouvoir s’appuyer sur un système de santé pleinement numérisé : la mise en œuvre réussie de la feuille de route numérique en santé, avec les moyens budgétaires véritablement adaptés, est donc indispensable, tout comme la coordination entre les travaux du CSF et ceux du conseil numérique en santé.

Syntec Numérique revoit sa gouvernance, nomme 14 administrateurs au sein du Conseil d’Administration et dessine les contours de la relance

30.09.2020

A l’occasion de ses Assemblées Générales qui se sont tenues mardi 29 septembre, Syntec Numérique a revu sa gouvernance et a entériné la nomination de 14 administrateurs à son Conseil d’Administration. L’après-midi a été suivie des Rencontres de l’Ecosystème, en présence de Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. L’opportunité pour le syndicat de revenir sur cette année 2020 marquée par la crise sanitaire et rappeler ses chantiers prioritaires pour les mois à venir, plus que jamais d’actualité.

Invalidation du Privacy Shield : le secteur numérique s’inquiète de l’impact immédiat et demande des mesures transitoires, en vue d’un cadre protecteur stabilisé

25.09.2020

L’Asic, Syntec Numérique et TECH IN France rappellent leur attachement à un haut niveau d’exigence en matière de protection des données des citoyens et des acteurs économiques. La décision récente de la CJUE concernant le « Privacy Shield », rappelant cette exigence, implique un réexamen des régimes de la donnée vis-à-vis des pays tiers. Toutefois, dans la période intermédiaire, des mesures transitoires devront être mises en œuvre afin de sécuriser juridiquement l’activité de toutes les entreprises concernées.