Retour aux actualités
22 avr 2021

L'UE propose de nouvelles règles pour une IA d’excellence et de confiance en Europe

Dans la continuité du livre blanc sur l’intelligence artificielle (IA) publié en février 2020, la Commission européenne a présenté, le mercredi 21 avril, une proposition de règlement pour l’établissement de règles harmonisées en matière d’IA, aussi intitulée Artificial Intelligence Act.

L'Europe connaît actuellement une transition numérique qui fait évoluer nos sociétés et nos économies à une vitesse sans précédent. L’intelligence artificielle et les données sont au cœur de cette transformation et les effets s'en font sentir dans tous les secteurs économiques, ainsi que dans la vie quotidienne des Européens.

Avec cette initiative, la Commission propose de nouvelles règles visant à faire de l'Europe « la place mondiale de l’IA de confiance ». L’objectif est de garantir la sécurité et les droits fondamentaux des personnes et des entreprises, tout en renforçant l'adoption de l'IA, les investissements et l'innovation dans toute l'UE. La proposition prévoit notamment :

  • Des exigences relatives aux utilisations de l'IA à haut risque ;
  • L’interdiction de certaines utilisations de l’IA ;
  • L’autorégulation sur les IA dites « à faible risque » ;
  • La création d’un Conseil de l’IA animé par les 27 Etats membres.

Syntec Numérique se félicite que la Commission adopte une approche fondée sur le risque et reste attentif à ce que les nouvelles exigences soient suffisamment simples et claires, et que la mise en œuvre de l’initiative soit suffisamment ambitieuse pour accompagner l'Europe à devenir un pôle mondial de l'IA. Les plus petites entreprises auront besoin de conseils, de soutiens financiers, ainsi que de processus simples et rationalisés pour être en mesure de répondre aux exigences.

L’UE a les moyens de devenir un acteur mondial de l’IA. Cela suppose qu’elle encourage l'amélioration de l'accès aux données et la collaboration entre les entreprises, ce qui contribuera à la transformation numérique de l'Europe. L’UE et les Etats membres doivent pleinement s’engager dans cette transition, par des investissements massifs dans les technologies et les infrastructures qui permettront à l'Europe de développer ses atouts en matière d’IA, notamment pour la formation des chercheurs et ingénieurs ainsi que l’accompagnement de l’évolution des métiers concernés. Syntec Numérique appelle à continuer à façonner une approche européenne de l'IA ouverte et inclusive qui favorise l'innovation tout en assurant la sauvegarde des droits fondamentaux. 

Syntec Numérique et ses adhérents sont prêts à contribuer à la réussite de cette initiative clé, afin qu'elle puisse correspondre au plus près aux besoins et à la réalité du secteur

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Digital Services Act et Digital Markets Act : deux textes ambitieux visant à préciser le cadre réglementaire de l’économie numérique

16.12.2020

Syntec Numérique et ses adhérents sont prêts à contribuer la réussite de ces initiatives clés, afin qu’elles puissent correspondre au plus près aux besoins et à la réalité de notre secteur. Nous évaluerons soigneusement les propositions de la Commission et ne manquerons pas de contribuer aux débats.

Libre circulation des données : l’Europe se dote d’un « espace Schengen » de la donnée

20.06.2018

Le règlement européen sur la libre circulation des données non personnelles a été définitivement validé par les Etats et le Parlement européen. Avec le RGPD qui prévoit la circulation des données personnelles, l’Union européenne achève ainsi la mise en place d’un « espace Schengen de la donnée », consacrant la cinquième liberté en Europe après celle des personnes, des biens, des services et des capitaux. Une réforme majeure pour le marché unique numérique.

Etude Grand Angle ESN & ICT 2021 : c'est parti !

Répondez à l’enquête pour valoriser votre entreprise ESN ou ICT auprès de tout l’écosystème du numérique et apparaître dans le Classement 2021 !

Bilan 2020 et perspectives 2021 : Impacté en 2020, le secteur du numérique devrait connaître une forte croissance en 2021

07.07.2021

Numeum, le premier syndicat de représentation de l’écosystème numérique en France, dévoile les résultats de sa première conférence semestrielle de l’année.

Alors que la croissance du secteur du numérique avait été fixée à +1% pour 2021, les estimations sont nettement revues à la hausse : +4,8% de croissance attendue sur l’année en cours.