Retour aux actualités
8 juil 2016

TRIBUTERRE, une startup heureuse à Syntec Numérique

L’adhésion a une organisation professionnelle est rarement perçue comme priorité par les créateurs de startup : temps politiques peu féconds, préoccupations éloignées de leurs centres d’intérêts et services surannés. Pour aller à l’encontre de ces préjugés et à la rencontre de ces acteurs, Syntec Numérique a lancé fin 2015 le programme 5000 Startups, un guichet unique pour représenter et couvrir les besoins des startups du numérique. Plus de 250 startups nous ont depuis rejoint. Parmi elles, Tributerre Startup de l’économie circulaire, ravie de pouvoir bénéficier des services et du réseau de notre Syndicat

micro

Tributerre, le numérique au service de l’environnement dans l’économie circulaire

Après avoir œuvré 10 ans dans le secteur de l’informatique, Ludovic Degand, fondateur de Tributerre, perçoit très tôt les enjeux et l’importance du développement durable. Parallèlement, dans le cadre de ses activités personnelles, Ludovic Degand s’intéresse à la terre et à sa preservation, par des ressources naturelles issues du compostage. Il s’oriente ainsi vers une formation de « maître composteur » afin de maîtriser le processus de compostage de la matière organique, connaître les biodéchets des ménages, les matériels et techniques mais également les différentes utilisations permettant l’enrichissement des sols.

Un déclic survient lors des débats et la promulgation de la loi de transition énergétique en 2015 qui impose de collecter séparément les biodéchets et de les valoriser. Liant son expérience professionnelle et ses convictions personnelles, Ludovic Degand perçoit l’intérêt de créer une filière citoyenne de recyclage de déchets alimentaire (biodéchet) grâce au numérique, notamment les objets connectés. Tributerre est née.

Cette entreprise est engagée dans une mission sociale de préservation de l’environnement et des ressources naturelles, par son activité de conseil mais également par des projets de recherche et développement visant à réinventer la pratique du recyclage. La vision réside dans l’idée que le citoyen doit avoir le 1er rôle en tant qu’acteur du recyclage. Tributerre accompagne cette mutation vers l’économie circulaire autour de 3 activités :  

  • Le conseil et accompagnement opérationnel : Pour accompagner la mutation vers l’économie circulaire et les démarche collectives / interprofessionnelles
  • Le compostage participatif : Pour co-construire une filière citoyenne innovante et compétitive de gestion des biodéchets pour les collectivités. Pour proposer une aventure enthousiasmante au citoyen, acteur central de la solution avec le soutien du numérique et des acteurs du territoire.
  • Le design, la conception et distribution d’équipements : Pour enthousiasmer le citoyen au recyclage.

 

Tributerre, ou les bienfaits de l’engagement syndical à Syntec Numérique pour une Startup

Au-delà des aspects Business, Ludovic Degand s’intéresse et s’investit dans son écosystème, ce qui lui a permis de se forger une vision positive des syndicats en général. Cependant, bien que la défense de la profession soit au cœur des actions de Syntec Numérique, Ludovic Degand a été particulièrement étonnés de l’engagement de Syntec Numérique en matière de services, déployés depuis fin 2015 dans son plan « 5000 startup ». Parmi cette offre, la RC Pro (Responsabilité Civile Exploitation et Professionnelle) a retenu toute son attention, car elle préserve les entreprises des conséquences financières des préjudices qui pourraient être causés à des tiers/clients et couvre les éventuels frais de défense.

Autre éléments remarquable selon Ludovic Degand, le soutien qu’offre Syntec Numérique dans le développement et la poursuite de projets grâce aux partenariats technologiques facilités. Cette recherche de partenaires a été particulièrement rapide et fructueuse pour Tributerre dans le domaine du prototypage, lui permettant un gain de temps appréciable.

A court terme, le développement de Tributerre devrait se poursuivre par une recherche de financement, comprise entre 350 k€ et 1 M€, notamment pour lancer les phases digitalisation, les programmes de fidélisation/gamification et les premières expérimentations prévues au printemps 2017. A plus long terme, Ludovic Degand souhaite pouvoir s’investir au sein de notre syndicat professionnel afin de redonner à l’organisation ce qu’il a pu recevoir et accompagner les futurs membres startup dans leurs démarches, un fonctionnement en boucle bien maîtrisé et mis à l’honneur par les acteurs de l’économie circulaire.

A lire également sur notre site

Décès de Bruno Vanryb

15.01.2019

Hommage de Syntec Numérique à Bruno Vanryb

CAPES informatique, une décision politique forte saluée par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique

09.01.2019

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, a annoncé la création d’un CAPES informatique sur ​France Culture​. Les établissements de formation et les entreprises du numérique représentés par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique saluent, par la voix de leurs Présidents Alain Assouline, Godefroy de Bentzmann et Frédéric Dufaux, cette décision, demandée depuis fort longtemps par l’ensemble de l’écosystème numérique.

 

Signature de la charte d’engagement pour la #mixité

Syntec Numérique a signé le protocole d’accord pour la mixité, l’emploi des femmes et la formation dans la filière du numérique