Ecoconception des logiciels

L’épuisement des ressources non renouvelables, l’augmentation continue du coût de l’énergie et une réglementation environnementale de plus en plus contraignante poussent l’industrie numérique à éco-concevoir ses produits. Il en va de sa survie. A court terme, l’éco-conception permet de différentier positivement un équipement par rapport à ses concurrents, notamment grâce à son efficience.

A plus long terme, la durabilité sera un argument important au plan financier dès lors que les entreprises cherchent à allonger la durée de vie active de leurs investissements et que les ressources se font rares.

Eco-concevoir une offre numérique revient à compléter la proposition de valeur actuelle en ne se concentrant plus simplement sur le prix et la puissance, mais en ajoutant la notion d’efficience. A chaque étape de la chaîne de valeur, le matériel le plus rentable est celui qui est le plus « vert ».

touches d'ordinateur avec le logo développement durable

Pour le fabricant, c’est celui qui nécessite le moins de matières premières et d’énergie lors de sa fabrication. Des matières premières dont le cours ne cesse d’atteindre des sommets. Pour l’utilisateur, c’est l’équipement qui consomme le moins d’énergie par traitement informatique utile (ou par service délivré), qui peut connaitre une seconde vie et se recycle le mieux en fin de vie.

En effet, la recyclabilité donne de la valeur à ce que nous considérions, il y a encore peu, comme de simples déchets désuets. Progressivement, ces déchets deviennent les gisements de l’économie circulaire.

La rentabilité est ainsi liée à l’éco-conception. C’est dans ce contexte, et dans le cadre de son initiative « Visions et recommandations sur le Green IT et le Développement durable », lancée il y a trois ans, que Syntec Numérique vous propose ce livre vert sur l’éco-conception.

Comme dans les livres verts précédents, nous y recensons les principales forces économiques et environnementales qui favorisent l’émergence de cette nouvelle pratique. Puis nous analysons les enjeux, pour les fournisseurs comme pour les entreprises utilisatrices, et vous proposons des pistes pour appréhender les bénéfices que vous pouvez en retirer.

photo d'un schéma représentant le secteur de l'e santé

L’éco-conception n’est pas réservée aux biens matériels. Nous abordons donc autant l’éco-conception des équipements que l’éco-conception des logiciels.

Il existe en effet un lien ténu entre ces deux composantes essentielles d’un service numérique. Ne l’oublions pas, c’est bien la demande fonctionnelle d’un utilisateur qui se traduit en lignes de code, qui s’exécutent à leur tour sur un ordinateur tout au long de son cycle de vie.

Sans cette vision d’ensemble, l’éco-conception ne peut être efficace. Inutile par exemple d’optimiser le stockage de données qui ne seront plus jamais accédées ou de virtualiser un serveur « zombie » dont plus personne ne se sert.

Paradoxalement, alors que le potentiel d’économie et de réduction de l’empreinte écologique de l’éco-conception logicielle est gigantesque, cette démarche est, à ce jour, très peu développée. Le groupe de travail vous propose donc des idées et un travail de réflexion original.