Management des gazs à effet de serre

Le secteur des Logiciels et Services doit jouer un rôle majeur pour mesurer la performance développement durable, environnementale en particulier. Les obligations règlementaires de bilan des Gaz à Effet de Serre (GES), issues des orientations du Grenelle II, imposent aux entreprises de plus de 500 salariés de mesurer leur impact carbone.

Les obligations existent et vont se renforcer chaque année : les entreprises qui ne prennent pas dès aujourd’hui le train en marche s’exposent à des pénalités, sanctions [comme celle de ne pas remporter un marché en raison d’une mauvaise performance carbone des produits ou services délivrés] et obligations de vérification. Le marché de la comptabilité carbone existe et celui-ci va se renforcer. Tout doit encourager l’ensemble des acteurs de l’économie à anticiper l’évolution sociétale et règlementaire liée aux émissions des Gaz à Effet de Serre.

touches d'ordinateur avec le logo développement durable

Les outils informatiques

Les métiers représentés au sein de Syntec informatique apportent à l’économie nationale les outils d’anticipation des obligations environnementales (obligation de bilan, obligation d’étiquetage environnemental,…) par des progiciels de gestion et des solutions experts.

Le management des bilans environnementaux devient fondamental et le Système d’Information des entreprises et des collectivités publiques doit être prêt. Il en va de la compétitivité et de l’innovation française, mais aussi d’un avantage compétitif pour notre secteur. Rappelons que le marché Français est précurseur en matière de management carbone et d’énergie (juste derrière la Grande Bretagne et son «carbon reduction commitment»).

L’évolution du rôle de notre secteur est illustrée par le Directeur des Systèmes d’Informations (DSI) qui permet à son entreprise d’opérer des choix dans la gestion des outils. Le rôle du DSI va évoluer vers une collaboration avec le Directeur du Développement Durable pour identifier les aspects environnementaux.

Le directeur Développement Durable, acteur supplémentaire des comités de direction, va devenir «demandeur de solutions» auprès du DSI, d’autant plus que la mesure des GES, bien qu’incontournable, n’est qu’une première étape : les indices de mesure vont évoluer et se multiplier

Ainsi, Syntec informatique a souhaité prendre position à travers les 3 points édictés ci-dessous : 

  1. Syntec informatique souhaite que les entreprises françaises s’engagent à tenir à jour une comptabilité gaz à effet de serre aussi fiable que leur comptabilité financière.
  2. Syntec informatique souhaite que les DSI profitent de la contrainte touchant les entreprises de réduire leurs émissions, pour intégrer dans leurs appels d’offres la dimension carbone, et ainsi sélectionner des fournisseurs vigilants au double problème : climat – énergie.
  3. Syntec informatique souhaite, enfin, que les Directeurs du Développement Durable intègrent le comité de direction de l’entreprise, ou à défaut que celui-ci crée dans sa gouvernance un poste de Vice-Président à la Performance Gaz à Effet de Serre.

Ce livre vert a pour ambition d’aider les entreprises à mettre rapidement en place une démarche pérenne de comptabilisation gaz à effet de serre, c’est-à-dire systématisée grâce aux technologies de l’informatique.