Télémédecine 2020

Faire de la France un leader du secteur en plus forte croissance de la e-santé

Synthèse de l’étude sur les technologies de l’information au service des nouvelles organisations de soins publiée en Avril 2012.

La filière de la télémédecine fait l’objet d’une attention croissante de la part des acteurs industriels et des pouvoirs publics. Forte de son potentiel de réorganisation des soins, d’amélioration de la qualité de vie des malades chroniques et en tant que vecteur d’économies, la télémédecine s’inscrit dans la logique de l’informatisation du système de santé. Elle semble être une des réponses pertinentes aux défis auxquels est confronté le système de soins en France.

Toutefois, le secteur de la télémédecine reste mal connu. L’absence de chiffres fiables sur le marché et sur ses perspectives, ainsi que le manque de données sur le marché de l’emploi créent une certaine confusion, ce qui ne facilite pas les investissements et restreint l’implication des institutions.

Photo d'un stéthoscope sous l'eau

L’étude dont le comité Santé de Syntec Numérique vous présente ici la synthèse réalisée avec le concours de Catherine Holué, journaliste e-santé, vise à apporter de la visibilité sur la création de valeur engendrée par ce secteur dont les contours ont été clairement précisés dans la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST).

Elle propose une cartographie inédite du secteur, de ses potentialités et des métiers concernés. Elle montre la nécessité de faire évoluer les filières de formation. Elle comporte une évaluation médico-économique décrivant les gains à attendre du développement de la télémédecine : gain d’efficacité, amélioration de la qualité des soins, gains économiques, gains de temps pour le patient et pour le médecin.

Lancée par l’OPIIEC, dont la mission est d’apporter une vision prospective des métiers de la Branche, elle a été pilotée par un comité d’industriels (voir en dernière page) majoritairement issus du groupe de travail télémédecine de Syntec Numérique et réalisée par JALMA, cabinet de conseil en assurance de personnes et gestion de la santé.

Elle s’appuie sur une documentation riche ainsi que sur des entretiens réalisés auprès d’un panel diversifié et représentatif de 115 acteurs du secteur : fournisseurs de technologies, experts, établissements de soins, instituts de formation, etc. Les acteurs régionaux publics, agences régionales de santé (ARS) et structures chargées du développement de l’e-santé, ont également été associés à cette étude lors d’un séminaire au cours duquel 17 régions françaises ont été représentées.

Cette synthèse a été présentée pour la première fois en mai 2011 à l’occasion du salon HIT Paris, puis aux différentes institutions et acteurs du monde de la e-santé. Elle a fait l’objet d’une actualisation début février 2012.

Comment la télémédecine révolutionne les parcours de santé ?

Comment la télémédecine vient-elle concrètement révolutionner les parcours de santé ? Avec quels bénéfices pour les patients, les professionnels de santé et les finances publiques ?

Comparons les parcours de Jean, qui ne bénéficie pas de solutions de télémédecine, avec celui de E-Jean, qui en profite. Une vidéo réalisée par les membres des groupes de travail télémédecine et modèles économiques du Comité Santé de Syntec Numérique.