Le jour où ils ont mis un cerveau dans mon aspirateur

POURQUOI ON A L’A LU ?

  • Pour mieux appréhender l’impact de l’IA sur le quotidien, son évolution depuis son apparition et ce qui nous attend dans l’avenir, pour se préparer (et se rassurer un peu) sur cette révolution qui touche tous les domaines et toutes les facettes de notre vie quotidienne, que ce soit au niveau professionnel ou personnel.
  • Pour la légèreté de ton et en même temps la pédagogie de l’auteur, car pour une fois on comprend tout sans avoir besoin d’être ingénieur…et malgré tout l’ouvrage est très pointu, avec de nombreux exemples très concrets, des applications de l’IA qu’on ne soupçonne pas forcément.

DE QUOI ÇA PARLE ?

Ouvrage de vulgarisation sur l’IA qui retrace l’évolution de cette technologie et ses applications dans tous les domaines, de sa création à nos jours, en présentant également les innovations à venir dans un futur proche.

15 chapitres et 200 pages :

Dès l’avant-propos, l’auteur nous raconte un exemple de l’incroyable pouvoir de « déduction » dont certains algorithmes peuvent faire preuve, et on commence la lecture avec un léger sentiment de malaise face à cette technologie un brin intrusive.

Chapitre I : Pourquoi l’IA est-elle autant à la mode ?

Un peu d’histoire sur les origines et l’avènement de l’informatique, afin de mieux comprendre comment les ordinateurs ont réussi à évoluer de façon aussi rapide et efficace.

Chapitre II : L’IA, à l’insu de votre plein gré

Dans ce chapitre l’auteur dresse un rapide état des lieux des domaines dans lesquels l’IA a déjà colonisé notre quotidien, de façon parfois insidieuse, afin de collecter toujours plus de données.

Chapitre III : Comment ça marche, grosso modo ?

Du deep-learning au machine-learning en passant par les patterns, on comprend mieux comment la machine apprend, et pourquoi parfois elle commet des erreurs.

Chapitre IV : K2000

Un chapitre entier sur l’application de l’IA en matière de conduite autonome, de la série télévisée futuriste à la réalité d’aujourd’hui et de demain.

Chapitre V : Des vessies pour des lanternes

L’auteur détaille ici un peu plus le mode de fonctionnement de l’IA, et met en lumière sa vulnérabilité face aux actes de malveillance de hackers.

Chapitre VI : Mon majordome rien qu’à moi

Dans ce chapitre on constate que les assistants-vocaux prennent une place de plus en plus importante dans notre vie de tous les jours, avec les risques que cela comporte.

Chapitre VII : Quand l’IA boira à votre santé

Les applications de l’IA dans le domaine de la santé, ou comment l’analyse prédictive peut aider à sauver des vies, mais sans jamais remplacer l’expertise humaine.

Chapitre VIII : L’IA a-t-elle une âme (d’artiste) ?

Le seul domaine où l’homme pensait avoir encore l’exclusivité, celui de la création artistique, se révèle être en fait un terrain de jeu pour l’IA de plus en plus performante, avec les risques que cela engendre : contrefaçons et fake news entre autres.

Chapitre IX : A ces mots, soudain, le robot tique

Un chapitre entier sur la robotique, une des applications de l’IA parmi les plus spectaculaires, en ce qu’elle parvient même à susciter chez l’homme des sentiments d’habitude réservés à des êtres vivants.

Chapitre X : Une bouillotte pour la nouvelle guerre froide, une !

L’IA constitue désormais un enjeu stratégique et économique majeur à l’échelle mondiale, malheureusement l’Europe est loin derrière la Chine et les Etats-Unis sur le plan de la recherche et du développement.

Chapitre XI : Mais oui, mais oui, l’école est finie

L’avènement de l’IA menace de nombreux métiers par sa capacité à remplacer l’homme, ce dernier doit donc encore une fois s’adapter afin de « survivre » dans ce contexte en constante évolution.

Chapitre XII : Travailler, c’est trop dur

Alors que l’IA a d’abord été au service de l’homme pour l’aider dans ses tâches, la tendance s’inverse et c’est maintenant l’homme qui doit se mettre au service de l’IA en changeant de métier.

Chapitre XIII : Quand l’IA saura raison garder

Pour autant, si l’IA est de plus en plus performante, elle n’a pas encore atteint le niveau d’un cerveau humain, loin s’en faut. Mais le progrès est en marche malgré tout.

Chapitre XIV : La morale de l’histoire

Les notions de bien et de mal, l’éthique, sont des subtilités qui ne sont pas encore accessibles à une intelligence artificielle, mais l’humain sait malheureusement utiliser cet outil à des fins pas toujours louables.

Chapitre XV : Pour qui elle se prend, celle-là ?

En créant l’IA, l’homme pensait atteindre l’immortalité, mais en faisant faire par l’IA de plus en plus de tâches pour gagner du temps précieux, il perd aussi progressivement sa singularité.

CE QU’ON A AIME ?

« Si quelqu’un avait écrit en 2011 que l’IA ferait un jour la une, nous nous serions dit : Vous fumez quelque chose de très puissant. » Pedro Domingos, Professeur d’Informatique à la faculté de Washington, « The Master Algorithm » (page 17).

On a particulièrement aimé :

  • Démystifions tout de suite la chose : L’IA n’est pas à proprement parler « intelligente » (…). Elle est même franchement stupide, à en croire les propos d’Andrew Moore, le patron de l’IA chez Google Cloud (page 45).
  • Au début, parfois, la machine se trompe, bien sûr. Alors, l’homme l’éduque en lui disant « non, ici, tu fais erreur Gertrude, ce n’est pas une voiture mais une brouette, idiote que tu es ! ». Note de l’auteur : Je n’ai rien contre les Gertrude (page 51).
  • Ayez bien conscience que ceux que nous nommons pompeusement les Digital Natives ne sont que les aînés de ceux que l’on nommera demain les Vocal Natives ou les « AI Assisted Natives » (ceux qui n’auront connu depuis leur naissance qu’une vie assistée par l’IA) (page 95).

ON LE LIT SI

On souhaite en savoir plus sur l’Intelligence Artificielle, comprendre d’où ça vient, en quoi ça impacte notre quotidien, et quelles en sont les dernières et les prochaines évolutions, et si on a un peu peur de « Big Brother » et de ne plus avoir de vie privée, mais qu’on trouve bien pratique tout de même de recevoir des publicités ciblées et de pouvoir tout commander à la voix, et enfin si on souhaite participer au débat sur ce progrès ou cette dérive, question de point de vue.

POUR LE TROUVER

Alexandre Barillet, Le jour où ils ont mis un cerveau dans mon aspirateur, AFNIL, 203 p.

POUR ALLER PLUS LOIN

On peut lire aussi :

De l’autre côté de la machine, d'Aurélie Jean, Editions de l’Observatoire, 202 pages ou sa fiche de lecture !

Le numéro 3 de la revue THIRD, Vivre avec les objets connectés, ou sa fiche de lecture !

Ou encore :

« Cercle vicieux » d’Isaac Asimov (Runaround, 1942)

« La guerre des intelligences » du Dr Laurent Alexandre (JC Lattès, 2017)

« IA, la plus grande mutation de l’Histoire » de Kai-Fu Lee (Les Arènes, 2019)