Retour aux notes de positions
7 mai 2020

75 propositions du secteur numérique pour la relance économique

Syntec Numérique et Tech in France ont remis au Gouvernement et à l’administration leur contribution commune : 75 propositions pour accompagner leurs travaux sur le plan de relance de l’économie.

Syntec Numérique et Tech in France ont réalisé un diagnostic de l’impact de la crise sur les entreprises du secteur numérique, et analysé les conditions de la relance de l’activité des entreprises de la filière, en détaillant les mesures sur lesquelles elle pourrait s’appuyer. Sur ces fondements, les recommandations sont de nature financière, pour soutenir le financement et la trésorerie des entreprises numériques et pour utiliser la commande publique pour relancer l’économie numérique, de nature fiscale, pour soutenir les entreprises innovantes et favoriser le développement international de l’écosystème numérique, et de nature sociale, pour accompagner le coût social de la crise et encourager la formation dans les entreprises numériques.

Syntec Numérique et Tech in France présentent également des recommandations visant à accélérer la transformation numérique qui soutiendra la reprise économique. Il est en effet nécessaire de réinventer les pratiques professionnelles grâce au numérique, pour favoriser les nouvelles modalités de travail dans toute l’économie, accompagner le développement du travail indépendant, soutenir les nouveaux usages professionnels.

Les deux organisations considèrent en outre que le numérique sera un atout indispensable pour la reprise économique, et appellent à accélérer la transformation des services de l’Etat et des collectivités, favoriser la transition numérique des petites et moyennes entreprises, renforcer la cybersécurité des entreprises, ou encore accélérer l’innovation en nouvelles technologies et la transformation digitale des entreprises, tout en soutenant la formation massive de toutes et tous au numérique. Enfin, le secteur numérique est responsable et engagé pour faire converger les transitions numériques et écologiques, favoriser les démarches éthiques et l’inclusion, accélérer la transformation numérique de la santé en France après la crise Covid-19.