identifier ses risques et son attractivité face aux cybercriminels

cyber criminalité

La cybercriminalité évolue à un rythme effréné, suivant une dynamique similaire à celle de l’utilisation des systèmes d’information. Cette criminalité revêt de multiples formes et comporte de nombreuses dimensions que les entreprises doivent comprendre et considérer en fonction de leurs activités.

Si Socrate préconisait de se connaitre soi-même, Sun-Tzu lui recommande de connaître ses ennemis. Afin de se prémunir des activités cybercriminelles qui peuvent nuire à l’entreprise, les bonnes pratiques sont :

  • Analyser a minima annuellement les évènements que vous redoutez et dont vous voulez vous prémunir. Pour cela il faut identifier actifs de l’entreprise potentiellement attractifs pour les différentes catégories de cybercriminels. Même s’il est parfois difficile d’établir une limite claire entre les différentes motivations des cybercriminels, nous pouvons en distinguer 4 majeures :
    • L’idéologie qui s’attaque à l’image de marque de l’entreprise en frappant les sites web (indisponibilité ou modification malveillante) ou en volant et révélant sur Internet des données.
    • Les gains financiers directs obtenus via le vol de données bancaire, personnelles, ou de secrets stratégiques, ou encore par le paiement de rançon suite à une attaque bloquant le SI (ransomware).
    • L’espionnage, la déstabilisation entre États ou le cyberterrorisme, qui visent à détruire des systèmes critiques ou à voler des données stratégiques afin de nuire au bon fonctionnement des services critiques ou vitaux des États.
    • La facilitation d’attaques en ciblant de sous-traitants de grandes entreprises pour voler des données ou rebondir vers d’autres systèmes.
  • Communiquer sur les mesures prises en termes de cybersécurité auprès de ses actionnaires mais aussi auprès de ses clients présente plusieurs avantages cruciaux :
    • Identifier les scénarios qui auront le plus d’impact sur l’actionnariat et sur la relation client, qui peuvent être différents des scénarios les plus impactants techniquement ou fonctionnellement.
    • Réduire le choc ressenti si une cyberattaque touche l’entreprise.

Il est surtout primordial de prendre conscience que de nos jours, ces attaques peuvent toucher n’importe quelle entreprise, quel que soit son secteur d’activité, comme l’a récemment montré l’actualité.