Retour aux publications
Publié par

1er semestre 2012 : Croissance de +1,2 % en 2012

Logiciels, conseil et services informatiques, conseil en technologies : Syntec Numérique confirme que le marché sera en croissance en 2012

Confirmation des estimations de novembre 2011 : +1,2% de croissance en 2012. 

Stabilité des recrutements attendue. Après un deuxième semestre au contexte macro économique plus incertain, l’année 2011 a révélé une croissance de +3,6% par rapport à 2010. Chaque métier a affiché une croissance :

  • +2,7% pour l’activité Conseil & Services Informatiques,
  • +3,8% pour les éditeurs de logiciels,
  • +7% pour le Conseil en Technologies.

L’année 2012 devrait se situer à un niveau de croissance plus modeste, mais toujours positif. Notre industrie, plus résistante de par son chiffre d’affaires récurrent, l’évolution de ses modèles de prestation et l’amélioration du niveau de ses services, est toutefois confrontée à des comportements d’achats inappropriés de la part de certains clients, dans un contexte macro-économique dégradé.

Toutefois, Le secteur devrait continuer à répondre aux besoins de rationalisation et de développement des entreprises, illustration que le numérique est dorénavant un actif stratégique, vecteur de productivité, de compétitivité, de performance et d’innovation.

Vous étes déjà adhérent de Syntec numérique?

Merci de vous connecter afin d'accéder au téléchargement du document

Se connecter

Pas encore adhérent?

Cliquez sur le bouton ci-dessous afin d'accéder au formulaire de téléchargement

Accéder au formulaire

Merci de compléter le formulaire pour télécharger le document

Veuillez noter que les champs munis d’un astérisque sont obligatoires et nécessaires au traitement de votre demande de téléchargement. L’absence de réponse à un champ obligatoire ne permettra pas la prise en compte de votre demande.

Les données renseignées dans ce formulaire font l’objet d’un traitement automatisé destiné à vous permettre de télécharger la publication concernée et à vous présenter ultérieurement les services de Syntec Numérique. Ce traitement repose sur les intérêts légitimes poursuivis par Syntec Numérique, à savoir la promotion et la croissance du numérique à travers le développement de l’économie numérique et ses usages conformément à ses Statuts.

Les données à caractère personnel collectées via ce formulaire sont destinées aux permanents de Syntec Numérique, habilités à les traiter. Elles sont conservées pendant une durée qui ne saurait excéder 3 ans sauf si :

  • Une durée de conservation plus longue est autorisée ou imposée en vertu d’une obligation légale ou réglementaire ;
  • La société dont vous êtes le représentant adhère à Syntec Numérique.

Conformément aux dispositions légales en vigueur, vous disposez :

  • D’un droit d’accès à vos données à caractère personnel,
  • du droit à la rectification ou à l’effacement de celles-ci,
  • du droit à la limitation du traitement dont vous faites l’objet,
  • du droit de vous opposer au traitement.

Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation auprès d’une autorité de contrôle. L’autorité de contrôle en charge des traitements réalisés par Syntec Numérique est la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Pour exercer vos droits, vous pouvez nous contacter en indiquant vos coordonnées (nom, prénom, adresse de courrier électronique ou postale) par l'intermédiaire de juridique@syntec-numerique.fr ou par voie postale à l'adresse suivante : Syntec Numérique, 148 boulevard Haussmann, 75008 Paris.

Une réponse vous sera adressée dans un délai maximum d’un mois à compter de la réception de votre demande.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Les contrôles inopinés de la CNIL : comment y faire face et à quoi s'attendre ?

Une sanction de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) n’intervient que très rarement sans un contrôle préalable et inopiné visant à déterminer l’étendue de la violation dont l’entreprise ainsi contrôlée serait la responsable.

Lettre "social" - Avril 2019

Instruction ministérielle exonérations des heures supplémentaires – Conséquences sociales d’un Brexit sans accord