Retour aux actualités
Publié par
28 jan 2021

Syntec Numérique et KPMG publient l’Etude Grand Angle ESN & ICT 2020 et dévoilent les Lauréats du Trophée ESN & ICT

Syntec Numérique et KPMG France présentent l’étude Grand Angle ESN & ICT, qui propose un éclairage sur la dynamique des entreprises du numérique. La Covid-19 a eu un impact sans précédent sur le chiffre d’affaires du secteur dont 2/3 des acteurs ont connu une baisse de CA liée à la crise

Pour la première fois, l’étude dresse un état des lieux conjoint en France de la vitalité et des tendances liées aux Entreprises de Services du Numérique (ESN) et de celles de l’Ingénierie Conseil en Technologies (ICT). Ce panorama se concentre sur 5 thèmes : la stratégie de croissance, le financement, la gestion des Talents, la dynamique d’écosystème et la mutation digitale.

Le classement 2020 des ESN & ICT – établi selon le volume de chiffre d’affaires lié à l’activité en France - a également été présenté. Les meilleures initiatives 2020 du marché ont par ailleurs été mises à l’honneur avec 7 trophées décernés dans 5 catégories.

Principaux enseignements à retenir

Face à la crise, l’écosystème a su être agile et réactif : les acteurs de la filière ont fait preuve de solidarité pour assurer leur résilience. Ainsi, 53% des ESN et des ICT estiment que la crise a eu un effet accélérateur ou déclencheur sur leur politique de partenariats avec d’autres entreprises du numérique.

En ce qui concerne la gestion des Talents, les difficultés induites par la crise de la Covid-19 n’ont pas provoqué de coup d’arrêt :  

  • 79% des ESN et des ICT ayant mis en place un programme de fidélisation des Talents innovant ou différenciant l’ont maintenu malgré la crise ;
  • les ESN et les ICT misent sur l’avenir en ayant massivement renforcé leur stratégie de formation durant la période.

Face au développement massif de nouveaux modes de travail induits par les restrictions sanitaires, les ESN et les ICT ont su capitaliser sur cette période de crise pour accélérer leur propre mutation digitale, pourtant déjà en cours pour la majorité d’entre elles :

  • 61% des ESN et des ICT estiment que la crise de la Covid-19 a eu un effet accélérateur sur leur transformation numérique ;
  • Seules 29% des ESN et des ICT font appel à des prestataires externes pour opérer leur mutation.

Les dispositifs exceptionnels de financements mis en place par l’Etat ont permis aux sociétés du secteur d’absorber tant bien que mal le choc de la crise de la Covid-19 :

  • 93% des ESN et des ICT ont obtenu un financement à hauteur de leur demande - financement indispensable (voire vital) à la poursuite de leur activité dans 1/3 des cas ;
  • 98% des entreprises du secteur qui ont fait une demande de financement ont eu recours au PGE.

Croissance : la diversification plus efficace.

Pour traverser la crise de la Covid-19, certains axes de croissance engagés ou poursuivis en 2019 se sont révélés plus efficaces que d’autres. Le développement des offres (proposition de valeur, innovation…) est le premier facilitateur cité, à 92%, par les ESN et les ICT. Il est suivi par la croissance organique (83%) puis par la stratégie de recrutement (73%).

Pour mieux gérer les effets directs de la crise, c’est le recours au télétravail qui a été plébiscité, cité par 89% des répondants.

Les acteurs ont également souffert des secteurs sinistrés par la crise ; 35% des répondants ont indiqué que, selon eux, l’aérospatial et la défense ont été les secteurs les plus impactés, suivis de près par le tourisme (31%) et l’automobile (12%). De nombreux projets de R&D ont été reportés dans ces secteurs, quand ils n’ont pas tout simplement été arrêtés.

Les ESN et les ICT qui s’en sortent le mieux sont celles qui adressent les marchés les plus résilients face à la crise, comme la santé et les services financiers et/ou celles proposant des solutions portées par la généralisation du télétravail, notamment dans les domaines du cloud et de la cybersécurité. Le secteur des technologies liées aux médias et télécommunications est celui qui a le plus tiré la reprise à l’issu du premier confinement.

Financement : le PGE, dispositif privilégié en 2020.

Selon leur taille, les entreprises ont été impactées différemment par les conséquences économiques de la Covid-19 : 56% des TPE et 60% des PME ont dû avoir recours à un financement en 2020 pour traverser la crise, contre 37% des ETI et 0% des grandes entreprises. Ceci s’explique notamment par un recours des grandes entreprises à d’autres mécanismes (comme la réduction ou l’annulation de la distribution des dividendes) pour préserver leur bilan.   

Le recours au PGE a été la voie privilégiée pour maintenir l’activité : 98% des ESN & ICT ayant eu recours à un financement ont contracté un PGE (Prêt garanti par l'État). Elles sont 12% à avoir fait un emprunt hors PGE et 12% à avoir adopté des mesures exceptionnelles (dont le dispositif FNE-Formation et le report des échéances sociales et fiscales). 93% des ESN et des ICT estiment avoir obtenu un financement à la hauteur de leur demande.

Indicateur prometteur pour l’avenir : le degré de confiance des acteurs du secteur reste très élevé. 86% des ESN et des ICT se disent en effet confiantes dans leur plan de financement d’ici à 2022.

Gestion des Talents : la formation reste un enjeu de fidélisation primordial.

Les Talents constituent la principale richesse des entreprises de services à haute valeur ajoutée que sont les ESN et les ICT. Pour la majorité d’entre elles, le processus d’embauche a été honoré durant et après le premier confinement, même s’il a parfois connu des décalages dans les dates d’intégration à l’issue de celui-ci.

Dans les 3 ans à venir, les recrutements prévus sont en très grande majorité (87%) des contrats à durée indéterminée : 56% de CDI à +2 ans d’expérience et 31% de CDI destinés à des jeunes diplômés.

Afin de permettre de préparer l’avenir tout en parant aux baisses d’activité, les plans de formation ont été renforcés dans 92% des grandes entreprises, 74% des ETI et 63% des PME. Ils ont en majorité (56%) servi à renforcer l’expertise des collaborateurs.

Reste que, en période de crise, la fidélisation des Talents devient un enjeu plus stratégique que jamais : 79% des ESN et ICT ayant mis en place un programme de fidélisation des talents innovant ou différenciant l’ont maintenu depuis la crise, voire l’ont accéléré ou élargi.

Dynamique d’écosystème : des entreprises solidaires face à la crise.

Face à la crise, l’écosystème a su être agile et réactif : les acteurs de la filière ont fait preuve de solidarité pour assurer leur résilience. Pour 53% des ESN et des ICT, la crise a eu un effet accélérateur ou déclencheur sur la politique de partenariats avec d’autres entreprises du numérique. L’objectif principal de ces partenariats est commercial pour 39% des répondants et industriel pour 22%. A noter que 81% des entreprises du numérique sont globalement satisfaites de leurs partenariats, même si quelques difficultés sont relevées, dont la complexité et les délais administratifs pour plus d’1 entreprise sur 2.

Preuve du bon fonctionnement global des partenariats : 95% des entreprises prévoient d’en stabiliser ou d’en augmenter le volume à l’avenir.

Mutation digitale : les entreprises du numérique aussi accélèrent !

L’un des constats de notre précédente étude Grand Angle ESN publiée en septembre 2019 portait sur une transformation digitale des entreprises du numérique encore très portée sur l’innovation « produit » plutôt que sur l’innovation « process ».

Non seulement la crise de la Covid-19 a eu un effet accélérateur sur la transformation numérique de 61% des ESN et des ICT, mais cet effet s’est prioritairement concentré sur l’optimisation des processus internes. 51% des ESN et des ICT ont déployé une telle optimisation en 2020 et 36% ont réalisé un test dans cet objectif.

Le manque de temps reste le principal frein à la transformation numérique des ESN et des ICT pour 47% des entreprises.

Découvrez ci-dessous les 7 lauréats du Trophée ESN & ICT de cette année :

  1. Trophée de la Mutation digitale décerné à Docaposte
  2. Trophée Stratégie de croissance (catégorie TPE/PME) décerné à I-TRACING 
  3. Trophée Stratégie de croissance (catégorie ETI/GE) décerné à TALAN
  4. Trophée Dynamique d’écosystème décerné au duo Scaler, accélérateur de startup d’Atos, et United Biometrics
  5. Trophée Gestion des talents (catégorie TPE/PME) décerné à Des Systèmes et des Hommes
  6. Trophée Gestion des talents (catégorie ETI/GE) décerné à Capgemini
  7. Trophée Extension de la relation Client décerné au duo VO2 Group / LVMH PCIS

 

« La crise de la Covid-19 n’a pas épargné les entreprises du numérique, qui ont subi de plein fouet les impacts de la pandémie. Néanmoins, nous pouvons en tirer des points positifs : selon les conclusions de l’étude, la crise a notamment été un accélérateur puissant sur la transformation digitale des ESN et des ICT au bénéfice de leurs clients », précise Thierry Siouffi, Président du Collège ESN de Syntec Numérique.

« Les talents qui constituent les entreprises du numérique sont les moteurs de leur réussite. C’est pourquoi nous avons continué à déployer les programmes de fidélisation pendant la crise. Le renforcement de la formation de collaborateurs des sociétés du secteur reste une condition indispensable pour soutenir la reprise attendue en 2021 », complète Benoît Maistre, Président du Collège ICT de Syntec Numérique.

« Le recours au PGE a modifié la structure du bilan de nombreuses ESN et ICT. Pour les acteurs les plus fragiles, le refinancement sera un enjeu à anticiper si les effets de la crise venaient à perdurer. A l’inverse, les acteurs les plus résilients pourront bénéficier d’opportunités de croissance externe, sur un marché où les valorisations demeurent majoritairement inférieures à celles d’avant crise.», conclut Jean-Pierre Valensi, Associé TMT et Responsable des équipes Capital Markets Advisory chez KPMG France.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

6ème petit déjeuner numérique à l’Assemblée nationale sous le signe de la e-santé

07.05.2021

Le 7 mai 2021, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Syntec Numérique a organisé le 6ème petit déjeuner numérique, conjointement avec TECH IN France, sur le thème « Santé et Numérique ».

6ème petit déjeuner numérique à l’Assemblée nationale sous le signe de la e-santé

07.05.2021

Le 7 mai 2021, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Syntec Numérique a organisé le 6ème petit déjeuner numérique, conjointement avec TECH IN France, sur le thème « Santé et Numérique ».

Syntec Numérique rejoint le Campus Cyber, centre fédérateur de la cybersécurité en France

07.05.2021

Syntec Numérique devient membre associé du Campus Cyber, concrétisation d’un engagement du Président de la République avec l’impulsion du Gouvernement et des acteurs privés du secteur.