Retour aux actualités

Les 10 propositions de Syntec Numérique aux candidats à l’élection présidentielle de 2012

Syntec Numérique présente 10 propositions aux candidats à l’élection présidentielle de 2012 et appelle à la création d’une union française des acteurs du numérique

rouages portés par des hommes et femmes

Le poids de l’industrie numérique est de plus en plus important en France : en 15 ans, elle a créé 700 000 emplois, plus que l’industrie automobile dans les années soixante. Aujourd’hui, ce secteur représente 1,5 million d’emplois et contribue chaque année à plus de 20% de la croissance de notre PIB.

Cette croissance formidable s’est réalisée sans réelle intervention de l’Etat. La création d’emplois et la réindustrialisation de la France, questions essentielles pour l’avenir de notre pays et thèmes centraux de la campagne présidentielle, passeront donc par le numérique dont le développement accuse un certain retard en France.

Syntec Numérique souhaite que les pouvoirs publics créent un environnement fiscal et social favorable au développement d’entreprises numériques innovantes et exportatrices. Ils doivent également inciter les industries traditionnelles à investir massivement dans les technologies du numérique afin d’augmenter leur productivité et donc leur compétitivité.

Le Numérique est un moyen pour moderniser l’Etat et réduire son déficit, simplifier la vie des citoyens et former les générations de demain.

« Notre conviction est que le numérique représente à la fois l’Industrie du futur et le futur de l’industrie. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous nous adressons aux candidats à l’élection présidentielle afin qu’ils prennent conscience que le numérique est une réponse aux problèmes de notre pays en matière de croissance, de création d’emplois et de transformation de la société.

Il doit être au centre du programme des candidats, car c’est l’outil de transformation des entreprises, des administrations, de la vie des citoyens et des consommateurs. Afin de conforter l’influence du secteur, je souhaite la création d’une union française des acteurs du numérique pour que l’ensemble des professionnels de notre industrie puissent s’exprimer d’une même voix auprès des pouvoirs publics»,

commente Guy Mamou-Mani, Président de Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Déjà 50 ans !

Le 25 juin 2019, Syntec Numérique fête ses 50 ans d’existence ! À cette occasion nous vous avons préparé de nombreuses surprises...

Numériser le système de santé pour réussir la transformation des industries de santé

21.06.2019

Syntec Numérique et LESISS (Les Entreprises des Systèmes d’Information Sanitaires et Sociaux) saluent les conclusions de l’étude PIPAME « Industrie du futur – enjeux et perspectives pour la filière industries et technologies de santé » publiée le 19 juin 2019, et contribueront activement à la mise en œuvre de ses recommandations, en particulier dans le cadre du comité stratégique de filière Industries et Technologies de Santé.

Pour aboutir pleinement, la transformation des industries de santé doit pouvoir s’appuyer sur un système de santé pleinement numérisé : la mise en œuvre réussie de la feuille de route numérique en santé, avec les moyens budgétaires véritablement adaptés, est donc indispensable, tout comme la coordination entre les travaux du CSF et ceux du conseil numérique en santé.

Guide pratique pour les TPE et PME : choisir ses offres internet, téléphonie fixe et mobile

18.06.2019

Syntec Numérique et les acteurs de la filière télécom s’associent pour la publication et la diffusion d’un guide pratique pour les TPE et PME, travaux issus d’une initiative commune pilotée par l’Arcep.