Retour aux actualités

Attractivité des métiers du numérique et de l’ingénierie pour les publics féminins en France

La question de l’égalité professionnelle et la place des femmes dans le monde du travail sont plus que jamais au cœur de l’actualité.

femmes travaillant sur ordinateur

Des efforts restent encore à fournir pour de nombreuses entreprises et secteurs, et particulièrement le numérique, où la féminisation est encore trop faible. Face à ce constat, et avec la volonté d’interpeller les différentes parties prenantes, Syntec Numérique, en tant que membre de l’OPIIEC*, annonce la publication d’une étude sur l’attractivité des métiers du numérique et de l’ingénierie pour les publics féminins en France.

Menée auprès de lycéennes, étudiantes, salariées et entreprises de la Branche (Numérique, Ingénierie, Études et Conseil, Métiers de l'évènement), l’enquête fait apparaître un taux de féminisation de 33% dans le secteur du numérique, contre 53% tous secteurs confondus. Sans action menée pour augmenter ce taux, le nombre de femmes formées aux métiers de la Branche sera inférieur aux besoins des entreprises ; les proportions risquent même de diminuer.

L’objectif de cette nouvelle étude est donc de comprendre les freins rencontrés, les motivations spécifiques des jeunes filles et femmes, leur opinion qu’elle soit favorable ou défavorable envers ces métiers, et ainsi faire évoluer la représentativité des femmes dans le numérique à travers : 

  • L’identification des raisons de la faible attractivité et les facteurs qui influencent l’orientation ou non des jeunes femmes vers les filières susceptibles de mener aux métiers du secteur numérique ; 
  • la mesure des perspectives d’orientation et l’évaluation du nombre de jeunes femmes susceptibles d’intégrer la filière à horizon 2020 ;
  • la définition des leviers d’actions pour favoriser leur orientation vers ces métiers et la préconisation, pour la branche, d’un plan d’actions destiné à y augmenter la part des professionnelles.

...

Lire la suite de l'étude sur l’attractivité des métiers du numérique et de l’ingénierie pour les publics féminins en téléchargeant le document ci-dessous:

Thématiques associés

A lire également sur notre site

#8mars : L’égalité professionnelle dans les secteurs d’avenir

Pour le 8 mars, forte de son ambition de favoriser le nombre de femmes dans sa branche, la Fédération Syntec et ses syndicats adhérents : Syntec Numérique, Syntec Ingénierie et Syntec Conseil ont souhaité diffuser une liste de femmes inspirantes qui participent activement, chacune à leur manière, à faire progresser la place des femmes dans nos secteurs.

Signature de la charte d’engagement pour la #mixité

Syntec Numérique a signé le protocole d’accord pour la mixité, l’emploi des femmes et la formation dans la filière du numérique

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.