Retour aux actualités
Publié par
25 juin 2015

Baromètre « Ville Numérique » présenté lors du salon Innovative City

L’attractivité et le transport au cœur des enjeux de la mutation numérique des villes.

image d'une ville moderne avec des connexions illustrants les smart cities

Connectée, intelligente ou durable, la ville d’aujourd’hui regorge de solutions numériques. Dotée de capteurs, de systèmes décisionnels, de nouveaux moyens de communication avec ses habitants, elle tente de répondre aux défis que lui impose la société. Afin de mesurer le degré de transformation des collectivités et les différentes facettes du numérique qui y sont identifiées, Syntec Numérique réalise depuis trois ans le baromètre « Ville Numérique »*. 47 communes ont été interrogées sur leurs priorités « numériques » et près de 500 projets étudiés.

L'attractivité de la ville : la première préocupation des élus

L’attractivité : 91 % des villes interrogées souhaitent être attractives pour les entreprises. Elles considèrent le numérique comme un accélérateur du développement économique et un moyen d’attirer les investisseurs. En seconde position l’année dernière, l’attractivité prend la première place du classement et ne cesse de croitre depuis 2013. 

  • Qualité de services aux administrés : 82 % des élus considèrent que le numérique permet d’adapter les services de la ville aux attentes des usagers, de les rendre plus innovants mais également plus performants. Elle reste un objectif important pour le panel interrogé, même si elle perd une place par rapport à 2014.
  • La bonne gestion : 55 % des communes estiment que le numérique améliore l’atteinte des objectifs des politiques publiques, la transparence des comptes et un meilleur usage des ressources. Elle représente une préoccupation constante chez les élus.

En revanche, cette nouvelle vague confirme que le développement durable ne représente pas un objectif prioritaire pour les villes.

« Notre baromètre analyse d’un côté les préoccupations premières des élus en matière d’investissements numériques, et la réalité des projets déployés de l’autre. Cette nouvelle vague a été l’occasion de confirmer des indicateurs des précédentes éditions, mais aussi de découvrir les évolutions de certaines tendances », explique Philippe Sajhauprésident du Comité Ville Numérique de Syntec Numérique.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Municipales 2020 : 9 propositions pour un numérique au service des territoires

22.01.2020

Syntec Numérique publie 9 propositions pour un numérique au service des territoires à l'occasion de la campagne des élections municipales 2020.

Smart city : gadget ou création de valeur collective ?

22.11.2017

La Caisse des Dépôts, Syntec Numérique et les pôles de compétitivité Advancity et Systematic Paris-Region ont financé une étude initiée et réalisée par Citizing et OpenCitiz afin de répondre à la question de l’utilité des projets « smart ». A travers l’évaluation socio-économique de 5 projets « ville intelligente » concrets, cette étude réussit notamment à démontrer quantitativement que les projets « smart city » peuvent créer de la valeur collective.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Grand Angle ESN & ICT : l’enquête de référence pour valoriser les ESN et les ICT, acteurs incontournables de la transformation numérique !

Syntec Numérique et KPMG lancent pour la 3ème année consécutive l’enquête Grand Angle et le classement annuel des entreprises du numérique.

Cette année marque une nouveauté importante avec l’intégration des sociétés de conseil en technologies (ICT). Afin de faire écho à l’actualité, le questionnaire tient compte de la crise liée au Covid-19.