Retour aux actualités
Publié par
29 mai 2018

Création du CNI Numérique : une initiative disruptive pour la transformation numérique de l’économie

Syntec Numérique se félicite de l’ambition du CNI Numérique, présenté par le Premier ministre et appelle les pouvoirs publics à poursuivre cet engagement pour accélérer la transformation numérique du tissu industriel français.

Jeune femme devant un schéma numérique

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a présidé ce lundi 28 mai 2018 à l’Hôtel de Matignon le Comité exécutif du Conseil national de l’industrie (CNI). A cette occasion et en présence de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances et de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, il a annoncé la création du « CNI Numérique ».

Conçu pour accompagner les filières industrielles dans leur transformation, le CNI Numérique sera co-présidé par Delphine Geny-Stéphann, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État auprès de Premier ministre, chargé du numérique.

A leurs côtés, Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique, fait partie des quinze personnalités amenées à piloter le CNI Numérique. 

Selon Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique et membre du CNI Numérique : « L’initiative de ce CNI numérique est disruptive ! Elle montre que le Gouvernement a compris que la transformation numérique concerne tous les secteurs. C’est une conviction forte de Syntec Numérique, que je serai fier de porter au sein de ce collectif ». 

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Bilan 2019 et perspectives 2020 du secteur numérique : Le nouveau gouvernement doit se concentrer sur l’investissement et la formation

07.07.2020

Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, dévoile ce jour les résultats de sa conférence semestrielle. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé, c’est l’occasion de revenir sur le bilan de l’année 2019, l’état des lieux du secteur du numérique en France post-Covid, et aussi de dessiner les priorités pour le dernier acte du quinquennat. Cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministères et des industries. Investissements et formation seront les maîtres mots de la reprise.

50 000 ingénieurs et techniciens R&D immédiatement prêts à s’investir pour assurer l’avenir des industries en France

01.07.2020

Le gouvernement a dévoilé le 24 juin au soir les grands axes du nouveau dispositif d’activité partielle de longue durée. Le dispositif, qui vise les entreprises confrontées à une réduction d’activité durable en raison de la crise, a pour objectif d’éviter les licenciements massifs tout en préservant les compétences. Syntec Numérique et Syntec-Ingénierie s’associent pour saluer ce dispositif absolument vital.

Enquête : résultats du baromètre n°3 covid-19 du secteur numérique

17 juin 2020

Les résultats du troisième baromètre covid19 sur l'impact pour les entreprises du numérique de cette crise sanitaire mondiale.