Retour aux actualités
Publié par
17 mar 2021

Enquête : compétences numériques au sein des collectivités

Plus de 60% des agents territoriaux ont besoin d’être formés  au numérique pour améliorer leur autonomie  et leur qualité de vie au travail.

BrochurePix.PNG

A l’image de notre société, les collectivités locales voient quotidiennement leurs missions, usages et outils évoluer et se dématérialiser. Les agents territoriaux font face à des changements majeurs qui nécessitent une compréhension et une maîtrise de l’environnement numérique. Ainsi, pour la première fois, trois acteurs ont rassemblé leurs savoir-faire pour mesurer le degré de maîtrise réel des compétences numériques des agents territoriaux et ainsi donner des clefs de lecture pour accompagner la transformation numérique des collectivités.

Pix, le service public en ligne des compétences numériques, les Interconnectés, l’association nationale de diffusion des usages numériques au service des territoires, et Syntec Numérique, le premier syndicat des entreprises du numérique, se sont associés pour mener une enquête alliant questionnaire en ligne et test sur la plateforme Pix. Composé de questions plaçant le répondant en situation de devoir manipuler des fichiers, réaliser des actions et répondre à des questions de culture numérique, ce test a permis d’analyser le niveau des compétences numériques sur des thématiques clefs pour les agents (données personnelles, sécurité, e-mail, collaboration en ligne, bureautique, réseaux sociaux, etc.).

Au total, 1337 agents se sont mobilisé(e)s pour participer à l’enquête lors du dernier trimestre 2020. L’étude a permis d’établir 3 niveaux de maîtrise : débutant (réaliser des actions simples, parfois avec aide, dans des situations que l’on rencontre fréquemment dans son métier), intermédiaire (s’en sortir seul(e) dans la plupart des situations courantes rencontrées fréquemment) et autonome (bagage suffisant pour maîtriser des situations nouvelles et en comprendre les enjeux).

Les chiffres marquants de l’enquête

  • 35% des répondants ont un degré de maîtrise suffisant pour être autonome dans leurs usages numériques quelles que soient leurs missions
  • 27 % des répondants ont un niveau débutant et 38 % un niveau intermédiaire, soit un degré de maîtrise insuffisant pour pouvoir évoluer "sereinement" dans un environnement numérisé
  • 52 % des agents de la Catégorie C souhaitent faire une formation pour développer leurs compétences numériques
  • Bien que globalement plus à l’aise, les agents de moins de 34 ans restent fragiles sur la question des données personnelles et les problématiques de sécurité.

En ciblant les axes de progrès, cette enquête vise ainsi à aider les élus et les cadres de la fonction publique territoriale à identifier les besoins en formations des agents, préparer leur avenir professionnel en anticipant les métiers d’aujourd’hui et de demain grâce à une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Une manière pour les collectivités d’exercer pleinement leur responsabilité sociale d’accompagnement des agents dans l’acquisition de savoir-faire indispensables à l’exercice de leur métier, mais aussi utiles dans la vie de tous les jours.

Des écarts entre la maîtrise réelle et le niveau ressenti

Le premier constat de l’étude se base sur une mise en situation plus que réelle : lors du confinement les agents se sont pour beaucoup retrouvé(e)s en totale autonomie pour leurs usages numériques professionnels quotidiens. Ainsi à la question “Avez-vous été gêné(e) pendant la période de confinement par votre manque de maîtrise du numérique pour l'exercice de vos missions ?”, 73% des participants répondent par la négative et affirment avoir été parfaitement à l’aise avec le numérique.

Pourtant, les résultats du test avec mise en situation réelle déployé auprès des répondants révèlent une toute autre réalité : 27% ont un niveau débutant, 38% ont un niveau intermédiaire et seulement 35% ont un niveau suffisant pour réellement maîtriser les usages professionnels du numérique et en comprendre les enjeux. Une donnée qui met en évidence un niveau de maîtrise ressenti surévalué par rapport au niveau réel par les répondants “intermédiaire”.

Des usages non maîtrisés sur des sujets clés pour les collectivités

L’étude dévoile de fortes disparités de niveaux selon les thématiques abordées. En effet, si l’on constate naturellement une maîtrise d’usages classiques comme les e-mails, le niveau de maîtrise diminue à mesure que les usages se complexifient. Ainsi, les compétences numériques en lien avec la sécurité ou la gestion des données personnelles sont encore loin d’être maîtrisées par les agents.

Naturellement l’âge est un facteur déterminant dans le niveau de maîtrise, parmi les -34 ans seulement 9% ont un niveau débutant contre 48% chez les 55 ans et plus. Pourtant, malgré un niveau de compétence plus élevé, les -34 ans parfois trop rapidement qualifiés de digital natives, restent  fragiles sur des sujets liés à la sécurité et aux données personnelles, des compétences indispensables dans le cadre de leur activité.

Une disparité constatée au sein des différentes catégories d’agents

Sans surprise, l’enquête recense une majorité de répondants issue de la Catégorie A (45%). Cette tranche est souvent plus exposée aux outils numériques, pourtant même si 46% ont un niveau autonome, plus de la moitié des répondants de la Catégorie A n’ont pas le niveau de maîtrise suffisant pour maîtriser des situations nouvelles et en comprendre les enjeux (19% ont un niveau débutant et 34% un niveau intermédiaire).

En parallèle, 35 % des agents de catégorie C ont un niveau débutant. Un chiffre qui peut s’expliquer par le fait que cette population évolue parfois moins dans un environnement numérique. Toutefois, parmi les trois catégories, les agents de la catégorie C sont ceux qui affichent un intérêt marqué pour les compétences numériques : 52% d’entre eux sont en en demande de formation sur le digital.

La formation au numérique répond à un véritable enjeu d’employabilité au sein de la fonction publique. La maîtrise des compétences numériques est un levier d’évolution de carrière indispensable, notamment pour les agents souhaitant exercer de nouvelles missions.

 

Nous avons souhaité mener cette enquête en mutualisant nos expertises dans le but d’éclairer le débat sur la transformation numérique des collectivités territoriales, et en particulier sur l’enjeu des compétences numériques à maîtriser. Le constat de notre enquête est double. D’une part, il est urgent d’accompagner cette transformation en offrant aux agents territoriaux des formations ambitieuses et adaptées à leurs besoins. D’autre part, il s’agit de changer radicalement d’approche : l’enjeu n’est pas ou plus de former à tel ou tel “outil” mais de doter chacun d’une culture numérique transverse et large, leur permettant de s’adapter à des environnements numériques en évolution permanente. La bonne nouvelle est qu’il apparaît que nombre d’agents le demandent eux-mêmes !

Benjamin Marteau, Directeur de Pix, Céline Colucci, Déléguée Générale des Interconnectés, Laurent Sicart, Administrateur et Président du Comité « Villes et territoires » de Syntec Numérique

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Webinar : La France qui gagne #5 - Talents, compétences et formations à la française, à l'heure du numérique

18.03.2021

Syntec Numérique et l’institut Sapiens poursuivent leurs cycles de conférences pour valoriser l’excellence entrepreneuriale de notre pays et son rayonnement à l’international.

Publication du guide "L'essentiel de la sécurité numérique pour les dirigeants et les dirigeantes"

02.04.2021

Un guide pour mieux comprendre la sécurité numérique et protéger votre entreprise !

Lancement de l'enquête de l'ANSSI, DGEFP et AFPA sur les parcours des professionnels de la cybersécurité

30.03.2021

Vous êtes un professionnel de la cybersécurité, aidez-nous à mieux connaître votre parcours en répondant à l'enquête lancée par l'ANSSI et la DGEFP en collaboration avec l'AFPA (6 minutes suffisent).