Retour aux actualités
Publié par
26 juin 2020

Résultats du sondage « Numérique & Post Covid-19 »

A l’occasion de son etalk « Numérique : de quoi les Français ont-ils vraiment besoin » qui s’est tenu en direct de Paris le 24 juin, Syntec Numérique a dévoilé les résultats du sondage « Numérique et post Covid-19 » réalisé avec YouGov France. L’enseignement le plus parlant : 46% des Français se disent prêts à se reconvertir à un métier du numérique. Pourtant, force est de constater qu’un manque de formation les en empêcherait probablement.

photo_fin_de_letalk.jpg

La France est prête pour une transformation numérique en profondeur

  • 46% des Français interrogés se déclarent prêts à se reconvertir dans un métier du numérique (développeur/développeuse, ingénieur(e) data, administrateur/administratrice système…), dont 22% si leur emploi actuel devenait obsolète.

Une affirmation d’autant plus intéressante lorsque l’on sait que le secteur du numérique est en demande et présente des opportunités d’emploi certaines dès maintenant : selon la Commission européenne, 749 000 postes seraient vacants en 2020 dans le domaine de l’informatique (High Tech Skills Industry Report, 2019).

  • 65% des Français pensent que le numérique est un domaine sur lequel la France devrait s'appuyer pour faire face aux défis d'après Covid-19.

Les Français font de la formation au numérique une priorité

  • Si la quasi-totalité des Français semble à l’aise avec ses outils numériques personnels (80%), ils ne sont plus que 62% à déclarer l’être avec leurs outils numériques professionnels. On note un fort décalage entre les personnes âgées de plus de 55 ans et le reste de la population pour les outils professionnels (49% vs 62%).
  • Près de 6 Français sur 10 souhaiteraient être mieux formés aux outils numériques (59%)
  • Les formations pour les loisirs créatifs (photos, vidéos, dessins, etc.) arrivent en tête des formations que souhaiteraient suivre les Français (52%), les formations destinées à développer de nouvelles compétences professionnelles arrivent en deuxième position (49%). Ce type de formation est plébiscité par les actifs (62%) en particulier les CSP + (69%).
  • Pour les Français, les 3 domaines que la France devrait développer en priorité en matière de numérique sont : renforcer la formation des Français au numérique (39%), faciliter l’équipement des Français (38%) et agir pour un numérique plus responsable (37%).

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Bilan 2020 et perspectives 2021 : Impacté en 2020, le secteur du numérique devrait connaître une forte croissance en 2021

07.07.2021

Numeum, le premier syndicat de représentation de l’écosystème numérique en France, dévoile les résultats de sa première conférence semestrielle de l’année.

Alors que la croissance du secteur du numérique avait été fixée à +1% pour 2021, les estimations sont nettement revues à la hausse : +4,8% de croissance attendue sur l’année en cours.

La cybersécurité à l’honneur du 7ème petit déjeuner à l’Assemblée nationale

02.07.2021

Le 2 juillet 2021, à l’invitation de Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire, et d’Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France, Numeum a organisé le 7ème petit déjeuner numérique, cette édition portait sur le thème de la Cybersécurité

La nouvelle filière stratégique "Solution Industrie du Futur" se structure

09.09.2021

Créée le 9 avril 2021 par le Premier ministre Jean Castex, la filière S-I-F continue de se concrétiser avec la signature de son contrat stratégique par Agnès Pannier-Runacher et Frédéric Sanchez.

Lancement de la collecte formation professionnelle et apprentissage 2021

Votre entreprise est adhérente de l’opérateur de compétences, Atlas. Chaque année, elle contribue au financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage (CUFPA). 

En application du Décret n° 2020-1739 du 29 décembre 2020 relatif au recouvrement et à la répartition des contributions dédiées au financement de l’apprentissage et de la formation professionnelle.