Retour aux actualités
Publié par
15 fév 2018

Transformation du système de santé : l’Alliance eHealth France souhaite passer à la vitesse supérieure

Les industriels du numérique en santé rassemblés au sein de l’Alliance eHealthFrance – Leem, Lesiss, Snitem, Syntec Numérique – se réjouissent que le « virage numérique » soit identifié comme un des cinq chantiers de la stratégie de transformation de notre système de santé présentée le 13 février 2018 par le Premier Ministre et la ministre de la Santé. Ils appellent toutefois les pouvoirs publics à enclencher les investissements permettant de réussir cette transformation et se tiennent à leur disposition pour engager une réflexion sur la nécessaire programmation pluriannuelle des investissements numérique en santé.

logo e health france

L’Alliance eHealth France se réjouit que la stratégie de transformation du système de santé identifie l’accélération du virage numérique comme un chantier prioritaire, autour de trois objectifs précis :

  • l’accessibilité en ligne, pour chaque patient, de l’ensemble de ses données médicales ;
  • la dématérialisation de l’intégralité des prescriptions ;
  • la simplification effective du partage de l’information entre tous les professionnels de santé.

Par ailleurs, le regroupement des différentes instances pilotant le numérique en santé au sein d’une mission « e-santé » placée directement auprès de la ministre de la Santé envoie un signal positif, et correspond à une demande de longue date des industriels du numérique en santé.

Pour réussir pleinement cette transformation numérique, l’Alliance eHealth France invite les pouvoirs publics à porter une attention particulière au développement des nouvelles solutions e-santé permettant aux patients d’être davantage acteurs de leur suivi médical, en lien avec leur équipe soignante – ce qui va au-delà de l’accès des patients à leurs données. A cet égard, le développement de la télémédecine doit être largement encouragé, au-delà de la généralisation de la téléconsultation.

En termes de financement, la priorité donnée à la prise en charge des maladies chroniques, à la construction de parcours de santé, à la prévention et à la qualité témoigne de la prise de conscience des pouvoirs publics de la nécessité d’une réforme en profondeur du fonctionnement du système de santé.

Toutefois, les investissements annoncés pour accélérer le virage numérique ne sont pas à ce jour à la hauteur des ambitions affichées : un changement d’échelle est nécessaire pour mettre en œuvre la transformation numérique du système de santé. Il est en effet essentiel que la France tienne son rang à l’heure où des plans pluriannuels de développement du numérique en santé, dotés de moyens très larges, sont adoptés par un nombre croissant d’Etats.

L’Alliance appelle à conjuguer l’appui à l’essor de nouvelles organisations de soin soutenues par le numérique avec le développement d’une filière industrielle française d’excellence en e-santé, capitalisant sur les savoir-faire reconnus de la France (par exemple, algorithmie / Intelligence Artificielle, objets connectés et télémédecine).

Les industriels de l’Alliance eHealth France se tiennent à la disposition des pouvoirs publics pour engager le travail sur ces différents chantiers et partager avec eux ses réflexions sur la programmation pluriannuelle des investissements sur le numérique en santé, seule à même de concrétiser le virage numérique en santé.

Thématiques associés

A lire également sur notre site

Le numérique au coeur de la réforme du système de santé

18.09.2018

Syntec Numérique se réjouit que le développement des services numériques aux patients et aux professionnels soit une priorité de la réforme du système de santé présentée aujourd'hui par le Président de la République et la ministre de la Santé.

Etude inédite Syntec Numérique - SIA Partners : Transformation numérique du système de santé

07.03.2018

La France, entre volonté politique manifeste et manque de moyens.

Décès de Bruno Vanryb

15.01.2019

Hommage de Syntec Numérique à Bruno Vanryb

CAPES informatique, une décision politique forte saluée par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique

09.01.2019

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, a annoncé la création d’un CAPES informatique sur ​France Culture​. Les établissements de formation et les entreprises du numérique représentés par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique saluent, par la voix de leurs Présidents Alain Assouline, Godefroy de Bentzmann et Frédéric Dufaux, cette décision, demandée depuis fort longtemps par l’ensemble de l’écosystème numérique.