Transformer la santé par le numérique : 10 propositions pour la campagne 2017

L’avenir de notre système de santé est au cœur des préoccupations des Français

La santé s’est imposée comme un des sujets clés de la campagne présidentielle 2017. Les responsables politiques se sont enfin emparés de ce sujet, et les Français classent la santé et la question de la dépendance parmi leurs principales attentes dans le cadre des débats pré-électoraux.

e_sante.jpg

La raison en est la suivante : notre système de santé, pourtant vanté pour ses qualités, est au bord de la rupture. Il est en effet soumis au triple défi d’une transformation des besoins médicosociaux, avec la nécessité de raisonner à l’échelle de parcours de vie en incluant la prévention, d’une augmentation des déserts médicaux et d’une persistance des déficits budgétaires.

Dans ce contexte, notre conviction est que le numérique est un élément de réponse clé, puisqu’il est un vecteur unique d’amélioration de l’offre de soins et de la qualité de vie des citoyens, d’optimisation de la couverture territoriale, de renforcement de la coordination entre les acteurs et d’économies budgétaires.

Le numérique transforme notre système de santé et invente la médecine de demain

Avec le numérique, les patients deviennent davantage acteurs de leur suivi médical. Ils peuvent s’impliquer dans le suivi de leur pathologie grâce aux opportunités offertes par les nouvelles technologies et aux relations plus fluides avec les équipes soignantes, sans contrainte de temps ni de distance.

Avec le numérique, les professionnels de santé gagnent en efficacité et en sécurité dans la prise en charge de leurs patients, avec des dossiers médicaux électroniques favorisant la coordination des soins, des outils d’aide à la décision médicale et des solutions de télémédecine améliorant la qualité de vie des patients comme celle des soins par la surveillance à distance.

Avec le numérique, les administrations et les organismes payeurs disposent de meilleurs outils de régulation du système, permettant de maîtriser les dépenses de santé, grâce notamment au traitement de données relatives aux soins délivrés et aux traitements suivis.

e_health_numerique.jpg

Enfin, avec le numérique, une filière du numérique en santé peut se développer, avec des savoir-faire industriels de pointe, mais aussi la création de nouveaux métiers aux côtés des professionnels de santé (gestionnaires de parcours de soins, infirmiers de télémédecine, etc.).

C’est la raison pour laquelle Syntec Numérique a souhaité formuler ces 10 propositions, convaincu que le prochain gouvernement devra réussir la transition numérique de notre système de santé pour réussir à préserver l’excellence française en la matière. Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique